Interns and Students

Ales Loïc
loic.ales.1@ulaval.ca
Supervision: Maude Flamand-Hubert (Université Laval) and Nathalie Lewis (Université du Québec à Rimouski)

The conservation of private wooded areas in Quebec: points of view and experiences of private forest owners.

Québec plans to protect 30% of its territory by 2030. Private forests, which are under strong anthropogenic pressure and are home to a rich biodiversity, will have to play an important role in increasing the area of protected lands.
As of today, private forest owners are offered different conservation options (ecogift program, nature reserve, conservation easement, etc.). Are these tools suitable for those they are aimed at? First, we propose to do an analytical portrait of private lands conservation in Québec. We will then focus on private forest owners themselves. Through a comprehensive approach, we will seek to shed light on their representations about conservation, and ultimately, why do they decide, or not, to apply a conservation status to their woodlot?
Refining our knowledge of private forest owners would help to offer them appropriate conservation tools and support the achievement of ecosystem conservation objectives.

Beaulieu Catherine
catherine.beaulieu.14@ulaval.ca
Supervision: Alexis Achim (Université Laval)

Belleau Ariane 
ariane.belleau.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and David Paré (co-supervision – Ressources naturelles Canada)

Quantification des réservoirs de carbone biogénique dans les lignes de transport d’électricité des territoires forestiers du Québec.

Le Québec pourrait devenir un acteur majeur de réduction des gaz à effets de serre grâce à sa capacité d’exportation d’hydroélectricité vers ses juridictions voisines pour contribuer à leur décarbonisation. Cependant, nous ignorons présentement l’empreinte carbone totale des lignes de transport d’électricité sur notre territoire.

Ce projet de recherche a pour but de mesurer les stocks de carbone biogénique du réseau de lignes de transport à travers les forêts du Québec pour pouvoir ainsi décrire leur dynamique. L’analyse des stocks se fera principalement sous deux gradients de variabilité : i) le gradient écologique local créé par les corridors des lignes elles-mêmes et ii) le gradient bioclimatique du réseau hydroélectrique. Pour ce faire, j’étudierai les stocks de carbone exactement sous les corridors des lignes électriques, dans les forêts en périphérie perturbées par les lignes et dans les forêts non perturbées pour fin de comparaison. Par le fait même, l’extrapolation de mes données permettra de peaufiner l’analyse de cycle de vie complet de l’hydroélectricité.

Bouffard Anne-Marie
anne-marie-bouffard.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval)

Impact du boisement sur l’albédo de surface

Bouthenet Benjamin
benjamin.bouthenet.1@ulaval.ca
Supervision: Alexis Achim (Université Laval) and Filip Havreljuk (co-supervision – DRF)

Effet de Fomitiporia punctata sur la croissance et la qualité du bois du chêne rouge.

Le Fomitiporia punctata est un champignon saprophyte assez courant en Amérique du Nord. On le retrouve sur du bois mort où il est capable de se nourrir et de se reproduire. Plus récemment, ce dernier a été observé sur des arbres vivants causant des déformations au niveau du tronc ainsi que de la carie chancreuse. La plantation comparative de chêne rouge d’Eaton, situé près de Sherbrooke en Estrie, en est un parfait exemple puisqu’aujourd’hui, plus de 20 % des arbres sont affectés par ce champignon. L’objectif général du projet est de mieux comprendre les effets du champignon Fomitiporia punctata sur la croissance et la qualité du bois du chêne rouge. Cette année, la plantation a été inventoriée et tous les arbres ont été dûment mesurés permettant d’identifier et de caractériser les arbres infectés. Cinquante arbres échantillons ont été sélectionnés, abattus puis sciés afin d’évaluer l’étendue de la carie dans le bois. Une fois les analyses complétées, les résultats de l’étude devraient permettre une meilleure connaissance du champignon et de son effet sur le bois de chêne rouge qui pourrait ultimement améliorer l’identification du pathogène dans les inventaires forestiers et les pratiques sylvicoles.

Davoudi Sorour
Sorour.davoudi.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval) and Marta Multigner Domínguez (co-supervision – Université Rey Juan Carlos)

Modification de la brillance par magnétisme.

Dupuit Alicia
alicia.dupuit.1@ulaval.ca
Supervision: Luca Sorelli (Université Laval) and David Conciatori (co-supervision – Université Laval)

Frisko Rosalie
rosalie.frisko.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Pierre Blanchet (co-supervision – Université Laval)

Quantification des flux de carbone et de nutriments par la chute de litière dans trois écosystèmes forestiers représentatifs des principaux domaines bioclimatiques de la forêt aménagée du Québec.

L’objectif général de ce projet est de quantifier les flux de carbone et de nutriments par la chute de litière dans trois écosystèmes forestiers, soit une érablière à bouleaux jaunes et hêtres, une sapinière à bouleaux blancs et une pessière noire à mousses au cours des 30 dernières années. Cette étude permettra également de décrire les patrons saisonniers et annuels de la chute de litière et d’identifier les principaux facteurs environnementaux expliquant la variabilité spatio-temporelle de la chute de litière. Ce flux de biomasse sera comparé aux autres principaux flux et réservoirs de C et d’éléments nutritifs dans ces écosystèmes forestiers, notamment ceux associés à la biomasse des arbres, aux débris ligneux et à la matière organique du sol. Ce projet met en valeur les données issues de suivis environnementaux de bassins versants forestiers réalisés par la Direction de la recherche forestière (DRF) (MFFP). Il permettra, entre autres, de valider ou préciser certains paramètres du Modèle du bilan carbone du secteur forestier canadien ou d’autres modèles semblables appliqués en forêt boréale ou tempérée et de caractériser l’évolution contemporaine du statut nutritif des arbres et indirectement de la fertilité des sols, en réponse notamment à la baisse des dépôts acidifiants et au réchauffement du climat.

Gagnier Monica
monica.gagnier.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Nelson Thiffault (co-supervision – Ressources naturelles Canada)

Effet de la gestion de la compétition sur la survie, la santé et la croissance du pin blanc en plantation.

Le pin blanc est une espèce d’une grande importance pour le patrimoine canadien, ayant joué un rôle crucial pendant l’époque coloniale. Sa préservation est un enjeu écologique et économique pour les provinces incluses dans son aire de distribution. Après une coupe, l’établissement de semis de pin blanc est difficile et la croissance de cette espèce est souvent affectée par la compétition herbacée et ligneuse, ainsi que par des maladies et insectes, tels que la rouille vésiculeuse et le charançon. Ce projet mise sur deux dispositifs de recherche installés en 2000 au nord de l’Ontario et au centre du Nouveau-Brunswick. Il vise à examiner les effets, dans le temps, de la compétition herbacée et arbustive sur la régénération plantée de pin blanc, en regard de sa croissance, de sa survie et de sa santé, dans un contexte de coupe progressive régulière. Profitant de plus de 20 ans de suivi, cette étude permettra d’augmenter la compréhension des processus écologiques influençant l’évolution du pin blanc en plantation, afin de supporter la prise de décisions en gestion de la végétation en plantations.

Gendron Samuel
samuel.gendron.3@ulaval.ca
Supervision: Alain Cloutier (Université Laval) and Sylvain Lefebvre (co-supervision – FPInnovations)

Modeling and predicting air-drying of lumber.

Air-drying and pre-drying lumber are good strategies for a sawmill to adopt. They reduce drying costs and increase the site’s drying capacity, while improving final product quality. However, it requires a manual tracking and inventory management that can be demanding without automated tools. In response to this issue, the use of a lumber drying simulation model is justified. In combination with a weather station, the studied model (FPdrySim) could be used in real time. The overall objective of this study is therefore to determine if the addition of meteorological measurements to FPdrySim could allow it to predict the moisture content of lumber during outdoor storage. If its predictions are accurate, the simulator could be used as an automated tool for decision support and inventory management, for the creation of drying batches and the optimization of batch homogeneity before kiln drying.

Le Maréchal Marius
marius.le-marechal.1@ulaval.ca
Supervision: Évelyne Thiffault (Université Laval)

Stockage du carbone en territoire urbain: considérations biophysiques et socioéconomiques.

Dans le contexte des changements climatiques, les villes sont de plus en plus sensibilisées à la protection de leurs espaces végétalisés pour leurs capacités de rétention du carbone atmosphérique. Cependant, les institutions municipales ont souvent tendance à séparer les enjeux environnementaux des réalités socio-économiques dans les zones où elles appliquent leurs politiques. Dans ce projet utilisant la ville de Québec comme territoire d’étude, nous avons évalué les relations spatiales entre les stocks de carbone biogénique actuels du territoire de la ville, et les caractéristiques sociales et économiques de sa population. Nous avons quantifié les concentrations de carbone dans les divers d’écosystèmes de ce territoire classifiés en fonction des aires de diffusion dans lesquelles ils se trouvaient (selon leur indice socio-économique). Nous avons ensuite quantifié la relation spatiale grâce au I de Moran. L’analyse démontre que les aires plus pauvres ont moins d’espaces végétalisé que les plus aisées. On retiendra de ce projet que les décisions d’aménagement public doivent inclure la situation socio-économique des populations qui vont les subir. Une meilleure connaissance du territoire offre la possibilité de le protéger et de garantir un cadre viable à sa population.

Le Souder Pierre-Mathis
pierre-mathis.le-souder.1@ulaval.ca

Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval) and Franck Michaud (co-supervision – École Supérieure du Bois, Nantes, France)

Évaluation de scénarios de fin de vie d’un bâtiment en bois.

The construction industry is under pressure to improve its environmental footprint, and wood construction is no exception. At the same time, industrialized societies are organizing to increase the implementation of strategies favouring end-of-life scenarios of goods that will keep materials in circulation. This circularity must also apply to the building sector, a sector that stores materials for a significant period of time (50 to 100 years) and that must offer a mitigation strategy for end-of-life impacts. The ability to reuse materials is highly dependent on the ability to disassemble buildings without damaging components, especially structural components. The objective of this project is to evaluate and qualify end-of-life scenarios for a fictitious glued-laminated beam-post building. The study will focus on the environmental impact of the connectors and their importance in the final assessment of the building. The main tool is going to be life cycle assessment.

Lecours Simon
simon.lecours.1@ulaval.ca
Supervision: Luca Sorelli (Université Laval) and Pierre Blanchet (co-supervision – Université Laval)

Développement des planchers préfabriqués, légers et écoresponsables en bois-béton pour les bâtiments multiétages.

Ce projet vise à pousser les limites de l’éco-conception des planchers préfabriqués en bois-béton en tirant avantage de nouveaux bétons verts émergents au Québec et en visant une réutilisation à 100% du plancher une fois la fin de vie de la structure atteinte. Le but de cette recherche est de développer une méthodologie multifonctionnelle pour optimiser l’éco-conception des planchers préfabriqués en bois-béton. Celle-ci aura pour critères : l’élancement, l’isolation acoustique, les vibrations, le poids, le temps de construction, l’énergie grise et l’impact socio-économique et environnemental. Une attention toute particulière sera portée sur l’utilisation de bétons verts émergents au Québec avec un contenu peu élevé en ciment et qui réutilise des déchets industriels dans sa composition. La méthodologie utilisée dans ce projet combine des outils d’analyse numérique, la recherche de méthodes nouvelles de conception ainsi que l’utilisation d’outils de cycle de vie. Une approche probabiliste sera utilisée pour tester la robustesse de la solution optimisée. La réalisation d’essais du concept final en laboratoire permettra d’évaluer les performances du système de plancher optimisé dans le but de le comparer aux planchers existants en bois ou béton.

Legendre Thomas
thomas.legendre.1@ulaval.ca
Supervision: Alain Cloutier (Université Laval) and Ahmed Koubaa (co-supervision – UQAT)

Optimizing the performance of orienteers to maximize the mechanical properties of
OSB panels.

Given that wood is an anisotropic material, its fiber orientation plays a major role in its mechanical strength. To optimize the performance of OSB panels, it is necessary to control the orientation of the strands. This project aims to maximize the mechanical properties of OSB panels by optimizing the performance of the orienters.
During the mat formation process, wood strands pass through orienters to align the layers of the panel perpendicular to each other. By improving the longitudinal orientation of the surface flakes, it would be possible to reduce the panel’s density while maintaining its bending strength. Material yield for panel manufacturing would increase, reducing production costs.
The influence of the height of the orienters, the rotation speed of the discs/paddles, and the drop point in the orienter will be the variables studied in this research.

Legrais Oscar 
oscar.legrais.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval) and Clément Boudaud (co-supervision – École Supérieure du Bois, Nantes, France)

Qualification of an under-used hardwood species for the manufacture of engineered products.

To properly manage the evolution of the wood construction sector, other wood species must be considered. A study on the use of quaking aspen (Populus tremuloides Michx) would be a solution to decrease the utilization of softwoods. Despite its hardwood properties, this species could find a niche in certain specific applications, such as glulam or CLT. It also has the advantage of offering a unique and uniform aesthetic and is known to accept dyes and finishing products.
The objective of the project will be to evaluate this species for the manufacture of glulam. The project will require intensive sampling to establish the distribution of mechanical properties. Bonding, shear strength and delamination tests will also be performed. Finally, depending on the observations obtained during the project, full size beams can be fabricated and tested in bending tests.

Martin Kevin
kevin.martin.3@ulaval.ca
Supervision: Évelyne Thiffault (Université Laval) and Osvaldo Valeria (co-supervision – UQAT)

Le rôle du boisement des friches agricoles dans la lutte contre les changements climatiques.

Ce projet s’intéresse au rôle du boisement des friches agricoles dans la lutte contre les changements climatiques et plus précisément aux friches se situant en Abitibi de l’Ouest. L’Abitibi de l’Ouest est l’une des régions du Québec comportant l’un des plus grands potentiels en termes de boisement des friches avec près de 51 000 hectares en friches naturelles à sa disposition. Au cours du projet en question, 26 de ces friches ont été visité et la succession de végétation naturelle y a été étudié. Cela nous permettra d’y observer l’évolution écologique et la dynamique de végétation s’installant à l’intérieur de celles-ci.

Morisot Guilhem
guilhem.morisot.1@ulaval.ca
Supervision: Xiaodong (Alice) Wang (Université Laval)

Design and testing of a prefabricated wooden house using Phase Change Materials for insultation in different climates.

The research project will concern the insulation of prefabricated wooden frame houses with PCM (Phase Change Materials). We will pose the problem of how these materials allow us to reduce the carbon footprint of a building while ensuring optimal comfort in winter and summer. The objective of the research will be to provide ecological solutions as well as optimization of theses houses which will make it possible to reduce energy consumption across different climates thanks to PCM materials. For this, we will carry out tests on a wooden frame wall in the laboratory by modifying and comparing some biosourcedd thermal insulations such as hemp wool, wood etc… Subsequently we will add the comparing PCM as well as the benefits that this brings for the interior comfort in winter and summer. The expected benefits are rather positive PCM will make it possible to add greater energy density and therefore store a lot of energy, thus reducing the overheating of houses in summer but still allowing heat transmission in winter.

Njatoarimanga Tojoniaina
tojoniaina.njatoarimanga.1@ulaval.ca
Supervision: Alexis Achim (Université Laval)

L’évaluation des facteurs affectant la qualité du bois des érablières nordiques.

Ortiz Niño Julieth
derlly-julieth.ortiz-nino.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Nelson Thiffault (co-supervision – Ressources naturelles Canada)

Caractérisation des résidus forestiers pour la production de bioénergie.

Ce projet vise à évaluer les possibilités de mettre en valeur les résidus issus de la récolte forestière (branches, houppiers, billes) pour la production de biocarburants. Ces résidus sont généralement considérés comme sans valeur et sont laissés sur les parterres de coupe, mais pourraient faire l’objet d’une récupération et d’une transformation en produits de bioénergie. Ce projet s’inscrit dans une initiative plus large en partenariat avec la compagnie Énergir, et visant à identifier les conditions forestières de la forêt québécoise qui favoriseront l’harmonisation de l’approvisionnement en biomasse forestière pour la production de bioénergie sous forme de gaz naturel renouvelable (GNR) avec le secteur forestier. Le projet aura pour objectif de quantifier la variabilité des propriétés chimiques et physiques de résidus forestiers provenant de différents types de forêts du Québec, en s’intéressant aux propriétés de la biomasse susceptibles d’influencer son rendement de conversion en en gaz naturel renouvelable.

Paquin Sandrine
sandrine.paquin.1@ulaval.ca
Supervision: Maude Flamand-Hubert (Université Laval) and Alexis Achim (co-supervision – Université Laval)

La sylviculture d’adaptation aux changements climatiques: jouer pour dénouer les enjeux sociaux.

Afin de mieux appréhender les enjeux climatiques en sylviculture, les praticiens ont identifié certaines barrières telles que le manque de cohésion sociale entre les professionnels et les différentes parties prenantes impliquées dans l’aménagement forestier. L’objectif principal est de comprendre les différents points de vue à l’égard de la sylviculture d’adaptation aux changements climatiques des acteurs du secteur forestier, plus spécifiquement la communauté scientifique et les gestionnaires forestiers. Pour y parvenir, le projet se divise en deux sous-objectifs, et autant de phases méthodologiques. La première consiste à caractériser les enjeux sociaux environnementaux reliés à la sylviculture d’adaptation aux changements climatiques ; la deuxième à réaliser un exercice participatif au sein du projet Silva 21 en utilisant la méthode des jeux sérieux. La méthode du jeu sérieux sera évaluée quant à sa pertinence comme nouvel outil pour faciliter la mise en œuvre de la sylviculture d’adaptation aux changements climatiques.

 Ratefiarison  Finidi Désiré
finidi-desire.ratefiarison.1@ulaval.ca
Supervision: Nancy Gélinas (Université Laval) and Miguel Montoro Girona (co-supervision– Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)

Analysis of the economic and financial profitability of partial cutting – the case of experimental regular shelterwood cutting in the Côte-Nord region of Québec

Forestry is a crucial sector for the Quebec economy, and to preserve these resources over the long term, sustainable forest management is essential. However, the widely-used total-cutting method has ecological drawbacks. To address these issues, ecosystem-based forest management advocates the use of partial cuts to integrate ecological, economic and social objectives. Partial cutting is a solution forsilvicultural diversification in the boreal forest, but its economic viability remains insufficiently studied. Our objective is therefore to analyze the economic and financial profitability of innovative partial cutting treatments, and to identify factors influencing their profitability in order to define windows of opportunity . The results of our study will guide future sustainable forest management decisions in Quebec by providing information on the most profitable types of regular shelterwood cutting, the potential economic benefits, and the parameters to be considered for wider implementation of partial cutting.

Richer Emile
emile.richer.1@ulaval.ca
Supervision: Évelyne Thiffault (Université Laval)

Sécuriser l’approvisionnement en biomasse forestière et assurer la stabilité des coûts: Enjeux et solutions d’affaires.

Riel Philippe
philippe.riel.1@ulaval.ca
Supervision: Alexis Achim (Université Laval), Véronic Landry (co-supervision – Université Laval)

 Wood properties as proxies for past climate conditions

Black spruce is an important species in the boreal forest, valued in the construction industry for its exceptional mechanical properties. Studies have shown that the growth of black spruce is affected by climate change, particularly by warmer and drier summers. In addition to affecting growth, water stress also affects the angle of microfibrils in the cell wall, which largely determines wood stiffness. We will measure microfibril angle on an annual ring scale to understand the effects of climate change on this wood property. The main objective of the research project is to measure microfibril angle using Raman spectroscopy technology and to assess the impact of droughts on this angle. The main outcome of the project will be not only to allow us to better understand the effect of climate change on this fundamental property of the material, but also to identify the conditions under which black spruce trees react more favorably to climate change.

Roy Louis-Joseph
louis-joseph.roy.1@ulaval.ca
Supervision: Maude Flamand-Hubert (Université Laval) and François Morin (co-supervision – CERFO)

Comprendre le « socioécosystème » de la forêt privé du Québec.

La forêt privée du Québec représente 33% de la possibilité forestière du Québec. C’est un énorme potentiel ! Pourtant, celle-ci n’est pas utilisée à pleine capacité. Un grand défi se dresse alors, celui d’amener les propriétaires du territoire à aménager leurs forêts. Pour comprendre les leviers et les freins qui se présentent aux propriétaires, une étude des acteurs, des obstacles et de la vision forestière privée s’impose, en lien avec les possibilités qu’offre la ressource forestière. Cette arène sociale forestière peut être identifiée sous le terme de « socioécosystème ». Dans le cadre de ce projet, nous serons en mesure d’identifier les caractéristiques de ce « socioécosystème » à l’échelle d’études de cas régionalisées et de créer un outil pour mieux comprendre les dynamiques territoriales propres à la forêt privée.

Sabourin Jonathan
jonathan.sabourin.2@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Yves Bergeron (co-supervision – UQAT)

Évaluation du boisement de friches agricoles comme pratique de lutte contre les changements climatiques.

Boiser les terres agricoles abandonnées (friches) est une méthode autorisée par le Protocole de Kyoto pour créer des puits de CO2 et ainsi réduire la concentration de CO2 atmosphérique. Or, avant d’enclencher tout projet de boisement, il est essentiel d’évaluer si les plantations créées par le boisement procurent de réels bénéfices dans une perspective de lutte contre les changements climatiques, par rapport aux écosystèmes qu’elles remplacent ; cela inclut notamment les effets en termes de séquestration et de stockage du carbone atmosphérique dans la végétation et le sol, mais aussi de changement d’albédo de surface.

Ce projet vise à évaluer les effets du boisement de friches dans la région d’Abitibi-Ouest en comparant ces plantations avec des friches laissées à la succession naturelle. Le bilan climatique total des scénarios de boisement sur friche agricole par rapport aux écosystèmes issus de succession naturelle sera comptabilisé. Ce projet permettra d’évaluer dans quelle mesure le boisement de friches procure un bénéfice climatique qui est supérieur à celui d’un scénario de référence dans lequel les friches seraient simplement laissées à l’abandon.

Samper Hernandez Dario
dario.samper-hernandez.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Évaluation de deux systèmes d’enveloppe du bâtiment à l’échelle 1:1 pour les structures en ossature légère en bois.

 

Saulnier Maxime
maxime.saulnier.1@ulaval.ca
Supervision: Maude Flamand-Hubert (Université Laval) and David Rivest (co-supervision – ISFORT)

Intégrer les projets agroforestiers aux plans d’aménagement forestier: Contraintes et perspectives.

Maxime est intrigué par ce qui lie les sociétés à l’arbre et à la forêt. Sa curiosité l’a mené à explorer l’aménagement des forêts en liens avec les enjeux alimentaires. En s’intéressant aux pratiques agroforestières des propriétaires de forêts privées, son projet permettra non seulement de les documenter, mais aussi de présenter des cas de référence ainsi que les archétypes de ce type de propriétaires forestiers.

Simon Flore
flore.simon.1@ulaval.ca
Supervision: Alain Cloutier (Université Laval) and Franck Michaud (École Supérieure du Bois, France)

Development of mold-resistant OSB panels.

In North America, oriented strand boards (OSB) are primarily used in residential construction and renovation. OSB are structural panels with high mechanical performance but are susceptible to moisture and mold without appropriate treatments. The presence of mould not only reduces the aesthetic quality of the product, but can also lead to health problems such as respiratory illnesses in the occupants of a contaminated building. These organisms could also weaken the material’s structure, reduce mechanical strength, and cause deformation or panel rupture. Developing panels that are more resistant to mold is an advantage for the Canadian industry, enabling them to offer more high-performance and durable products and enhance competitiveness in the market. This project aims to assess and optimize using one or more fungicidal treatments capable of increasing OSB’s resistance to mold while preserving the panel’s original physical and mechanical properties. The project will prioritize using fungicidal products free from volatile organic compounds, toxic substances, and solvents, allowing for recycling strands or panels treated at the end of their lifecycle.

Sioud Salma
salma.sioud.1@ulaval.ca

Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Xavier Cavard (co-supervision – Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)

Les impacts de la tordeuse des bourgeons de l’épinette sur la qualité des tiges et le cycle de vie des produits du bois.

La forêt boréale joue un rôle économique et écologique majeur, dans le contexte environnemental actuel. En effet, la filière bois, par sa dynamique, se permet d’exploiter ses potentialités écologiques, afin de répondre aux questionnements actuels posés par le changement climatique. Cependant, les forêts se situent face à des enjeux variés, notamment les perturbations naturelles, qui influencent la résilience et l’évolution de ce capital naturel. Notre projet s’intéresse particulièrement à la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE), un insecte défoliateur des forêts boréales, jouant un rôle crucial dans la dynamique des peuplements. L’objectif principal du projet est d’évaluer les impacts de la tordeuse des bourgeons de l’épinette sur la qualité des tiges et de quantifier ses répercussions sur le cycle de vie des produits du bois. De ce fait, l’étude des produits du bois aura pour objectif de déterminer l’impact de ces perturbations sur la transformation du bois. L’objectif ultime est de mieux comprendre comment l’épidémie de la TBE, responsable de la dégradation de la qualité de la tige, affecte le cycle de vie des produits du bois afin de mieux planifier les stratégies de gestion et d’aménagement.

Thibault Gabrielle
Supervision: Alexis Achim (Université Laval)

Utilisation de la télédétection pour mieux identifier les accidents de régénération de la forêt après feu.

Yargeau Marilou
marilou.yargeau.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Miguel Montoro-Girona (co-supervision – Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue)

La coupe partielle en forêt boréale comme outil de maintien et de restauration des attributs de vieilles forêts.

Au Québec, une portion de la forêt boréale de l’Est a un climat plus humide, rendant le retour de feu peu fréquent. Les peuplements y sont soumis à un régime de perturbations par trouées, ce qui crée des forêts inéquiennes à structure irrégulière. La majorité des récoltes qui y sont effectuées sont des coupes totales avec protection de la régénération et des sols. Cette sylviculture est mal adaptée au régime de perturbations naturelles et on y observe une raréfaction des vieilles forêts. L’objectif de l’étude est de déterminer si les coupes partielles avec des taux de récolte entre 25% et 40% sont les mieux adaptées pour permettre la restauration et le maintien de la structure et des attributs de composition des peuplements naturels. L’étude se déroule dans la Forêt Montmorency, représentative des sapinières à bouleaux blanc de la forêt boréale de l’Est. Avec cette approche, on espère modifier les pratiques d’aménagement afin de mieux représenter le régime de perturbations naturelles pour répondre aux critères d’aménagement écosystémique. On souhaite également contribuer à la lutte contre les
changements climatiques en augmentant la résilience de nos forêts.

Abid Liza
liza.abid.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval) and Tatjana Stevanovic (co-supervision – Université Laval)

Développement de revêtements intérieurs pour le bois lignine/acrylate/malonate.

Le bois est connu pour son abondance, ses performances mécaniques et ses capacités d’isolation. De ce fait, pallier les limites du bois telles que son hygroscopicité, sa résistance aux dégradations chimiques, biologiques et mécaniques est devenu un défi. Plusieurs manières de protéger et d’améliorer la durabilité de ce matériau existent, notamment l’imprégnation chimique et l’application de revêtements à la surface du bois. En outre, la rareté de la matière première utilisée (fossile) pour la conception des revêtements existants a poussé les chercheurs à vouloir la remplacer par d’autres matières plus écologiques. Cette étude a pour but le développement d’un revêtement photo-polymérisable à base de lignine valorisée extraite d’écorces d’érable à sucre (Acer saccharum) et du chêne rouge (Quercus rubra) basé sur une réaction de chimie verte (addition de Michael) limitant l’émission des (COVs) et permettant une polymérisation en profondeur. Ce revêtement est destiné à la protection du bois d’intérieur principalement des agressions mécaniques qui réduisent ses performances et sa longévité. Ce projet constitue trois parties importantes, la première sera l’extraction de la lignine en utilisant le procédé Organosolv où le solvant sera éthanol-eau en présence d’un catalyseur (FeCl3). La deuxième partie portera sur la modification de la lignine extraite précédemment, en effectuant un greffage direct ou indirect (en présence d’époxy) avec l’acide acrylique ou chlorure d’acryloyle afin d’intégrer la lignine au revêtement. La troisième partie consiste à associer la lignine activée aux monomères malonates (diméthyle malonate disponible commercialement et un tétramalonate qui sera synthétisé) pour la préparation des systèmes polymères hautement réticulés par addition de Michael.

Abou-Haidar Sandra
sandra.abou-haidar.1@ulaval.ca
Supervision: Charafeddine Jama (Centrale Lille Institut) and Véronic Landry (co-supervision – Université Laval)

Synthèse de revêtements ignifuges sur bois par plasma froid à pression atmosphérique.

Akbari Vahideh
vahideh.akbari.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval)

Développement de solutions de durcissement du bois innovatrices.

L’objectif de la densification chimique du bois est d’améliorer les propriétés mécanique (dureté, stabilité dimensionnelle, durée de vie, etc.) des produits bois d’intérieur afin d’augmenter leur utilisation. Les formulations de densification actuellement disponibles sur le marché sont basées sur des produits chimiques à polymérisation lente et certains de ces réactifs sont problématiques en termes de toxicité. Par conséquent, leur utilisation est limitée ou nécessite un équipement particulier. À cet égard, ce projet vise à développer un nouveau système de densification d’essences de bois nord-américaines par imprégnation chimique. La formulation développée doit permettre d’imprégner facilement le bois avant de polymériser in situ et d’améliorer les propriétés mécaniques du bois. Une perspective de développement durable sera également intégrée à ce projet, afin d’assurer le développement de produits à faible impact environnemental, la réaction d’addition de Michael sera utilisée et des composés biosourcés et/ou ayant de très faibles émissions de composés organiques volatils seront sélectionnées.

Averu Alima Carlors
alima-carlos.averu.1@ulaval.ca
Supervision: Xiaodong (Alice) Wang (Université Laval)

Characterization and modeling of simple prefabricated house made of sandwich-like iPanels in Mozambique climates.

Prefab house is a kind of eco-friendly and economical house with sandwich type iPanels as skeleton and enclosure. This type of mobile home is composed of two-layer formed panels and an internal thermal insulation core directly foamed and cured in the middle of the panels. At present, prefabricated houses are mainly used in construction site dormitories, public toilets and customs boxes in some countries. While in Mozambique it could help solve the housing problem in overcrowded areas of the capital or other poor rural areas. This type of house can be assembled and disassembled easily and quickly, realizing the general standardization of temporary buildings, establishing the concept of environmental protection, energy saving, rapid and efficient construction, and bringing temporary houses into the market.
The project aims to consider a new conceptual design and integration of the PCM material-envelope system with the simple prefabricated house, in order to help and improve the quality of life of Mozambicans.

Beaufils-Marquet Manon
manon.beaufils-marquet.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval) and Pierre Blanchet (co-supervision – Université Laval)

Élaboration d’alternatives aux isolants giclés en construction en bois.

Le secteur du bâtiment et de la construction représente 12% des émissions des gaz à effet de serre au Canada (Senate of Canada, 2018) et 30 à 40 % de la consommation énergétique mondiale majoritairement d’origine fossile (IEA, 2020; Lopez Hurtado et al., 2016b). La recherche de solutions pour lutter contre le changement climatique a ainsi conduit le gouvernement québécois à faire évoluer le Code de construction datant de 1983 relatif à la consommation énergétique des grands bâtiments. La nouvelle réglementation vise à améliorer d’environ 27,9 %, la performance énergétique globale des bâtiments ciblés (Régie du Bâtiment du Québec, 2020). Au-delà de l’énergie consommée, l’isolation traditionnelle telle que celle basée sur le polystyrène ou le polyuréthane nécessite elle aussi l’utilisation de ressources fossiles non-renouvelables. Un intérêt croissant est donc porté aux matières biosourcées (Cetiner and Shea, 2018; Lopez Hurtado et al., 2016b). C’est le cas par exemple de la cellulose, le biopolymère le plus répandu dans le monde (Leng et al., 2017). Il s’avère avantageux par ses propriétés chimiques, mécaniques et thermiques pour une utilisation dans la fabrication d’isolants durables.  Dans le cadre de ce projet, l’objectif principal sera de développer un isolant giclé biosourcé. Certaines exigences en termes de performances résistance thermiques, résistance à la compression, résistance à l’humidité par exemple, devront être pris en compte tout au long du projet. Les procédés de fabrication pourront aussi être explorés afin d’assurer la faisabilité industrielle des isolants.

Beaulne Joannie
joannie.beaulne-raymond.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Michelle Garneau (co-supervision – Université du Québec à Montréal)

Dynamics of carbon storage in forested wetlands in southern Quebec.

Wetlands are among the most important terrestrial carbon reservoirs and play a key role in nature-based climate change mitigation. Forested wetlands, i.e. forested peatlands and treed swamps, are widespread in Québec but remain poorly documented. The main objective of this project is to evaluate the dynamics of carbon storage in forested wetlands in southern Quebec, and to determine how this is impacted by forest management and anthropogenic disturbances, and by climate change. More specifically, carbon masses and accumulation rates in soil and vegetation will be quantified in “natural” sites, sites managed for forestry, and disturbed sites. Moreover, tree growth will be measured, along with tree sensitivity to changes in local climatic and environmental conditions. For comparison, upland forests will also be studied under this project. Defining the role of forested wetlands in climate change mitigation will allow a better ecosystem management and will support wetland conservation policies.

Bermudez Escovar Julio
julio.bernudez-escovar.1@ulaval.ca
Supervision: Roger Hernández (Université Laval) and Alexis Achim (co-supervision – Université Laval)

Évaluation non-destructive du bois des arbres de Calophyllum brasiliense cambess provenant de la région de Bajo Calima, Buenaventura, Colombie.

Ce projet de recherche compare la qualité du bois des arbres de Calophyllum brasiliense Cambess (aceite maría), issus de plantations et des habitats naturels de la région de Bajo Calima, en Colombie, en utilisant des méthodes non destructives. Les résultats obtenus serviront à comparer la qualité du bois au sein des arbres croissant dans les milieux naturels avec celle des arbres de plantation. Ces résultats aideront également à sélectionner les applications les plus appropriées pour augmenter la valeur ajoutée des arbres jeunes et adultes de l’espèce. Cela améliorera l’utilisation rationnelle du bois et contribuera à prévenir l’épuisement des forêts tropicales colombiennes dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de développement forestier.

Boivin Gabrielle
gabrielle.boivin.2@ulaval.ca
Supervision: Anna Marie Ritcey (Université Laval) et Véronic Landry (co-supervision – Université Laval)

Préparation de revêtements fonctionnels pour le bois par incorporation de nanoparticules lors de la polymérisation en mini-émulsion.

Conserver l’apparence naturelle du bois à l’extérieur a toujours été un problème et malgré toutes les avancées dans le domaine, le demeure encore aujourd’hui. L’ajout d’additifs tels que des absorbeurs d’UV, des stabilisateurs de lumière (HALS) et des biocides dans les produits de finition peut considérablement ralentir le processus de dégradation et maintenir la couleur du bois naturel pendant une certaine période de temps. Cependant, la majorité des additifs utilisés dans les revêtements translucides sont organiques et de ce fait vulnérables à la photodégradation, ce qui réduit leur efficacité à long terme. Présentement, le bois fini avec un revêtement translucide, pour un usage extérieur, nécessite un entretien fréquent. Ceci limite la compétitivité du bois face à des matériaux alternatifs. De plus, les propriétés des revêtements sont grandement influencées par la dispersion des additifs ajoutés. Il est supposé que la polymérisation en mini-émulsion améliore la dispersion et de la stabilisation par une incorporation homogène des nanoparticules dans les particules de polymère. Ce projet vise le développement de systèmes de finition novateurs pour les produits du bois en utilisant la polymérisation en mini-émulsion pour l’incorporation homogène de nanoparticules inorganiques, dans le but d’obtenir des revêtements translucides résistants aux rayons UV et aux propriétés antifongiques.

Bouchard David
david.bouchard.17@ulaval.ca
Supervision: Luca Sorelli (Université Laval) et David Conciatori (co-supervision – Université Laval)

Revalorisation des résidus industriels issus de l’industrie de la pierre naturelle pour la production de bétons écologique à haute ou ultra-haute performance.

L’exploitation et la transformation de la pierre dimensionnelle (granite, calcaire, marbre) génère un volume de résidus important, difficile à gérer pour les compagnies et engendrant des coûts autant à court qu’à long terme. Ces résidus se retrouvent sous deux formes principales, soit des retailles grossières ou de la boue de sciage. L’objectif de ce projet de recherche est de revaloriser ces résidus (principalement la boue) dans des applications à haute valeur ajoutée, notamment dans divers types de bétons. Les bétons produits dans le cadre de ce projet sont catégorisés comme étant de haute ou d’ultra-haute performance. L’optimisation de ces différents bétons s’est faite à l’aide de modèles numériques de pointe permettant de maximiser la compacité des composants à l’intérieur des mélanges. Les impacts environnementaux et économiques ont également été pris en compte dans la formulation des bétons. Différents mélanges de béton à très faible impact environnemental ont été développés dans le cadre de ce projet.

Boudreault Laurence
laurence.boudreault.3@ulaval.ca
Supervision: Alexis Achim (Université Laval) and Maude Flamand-Hubert (co-supervision – Université Laval)

Sélection et caractérisation du frêne noir utilisé pour la vannerie traditionnelle W8banaki.

Le frêne noir, une espèce essentielle pour la pratique de la vannerie traditionnelle W8banaki, est présentement menacé par la propagation de l’agrile du frêne. Le bois de cette espèce possède une grande flexibilité et une grande résistance mécanique, ce qui en fait le matériau idéal pour la pratique de cette activité fortement liée à l’identité W8banaki. Ce projet collaboratif adopte une méthodologie mixte mobilisant à la fois une approche anthropologique et les sciences du bois. Nous supposons qu’en ayant une meilleure compréhension des propriétés physico-mécaniques du bois de frêne noir, il sera possible de mettre en place des outils pour faciliter l’adaptation des pratiques sociales et culturelles associées à la pratique de la vannerie, dans le contexte de la propagation de l’agrile du frêne. Le projet s’inscrit ainsi dans une démarche proactive qui vise à s’adapter aux changements globaux plutôt que de subir leurs conséquences.

Breton Charles
charles.breton.2@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval), Ben Amor (co-supervision – Université de Sherbrooke) and Francesco Pomponi (co-supervision – Edinburgh Napier University)

Caractérisation de solutions constructives durables à l’échelle du parc immobilier.

Le Québec et le Canada pourraient tirer profit des secteurs du bâtiment, de la forêt et des produits du bois afin de diminuer simultanément leurs émissions de GES. Favoriser les matériaux biosourcés, renouvelables et à faible empreinte carbone comme le bois pourrait réduire les impacts environnementaux des bâtiments, et créer des bénéfices indirects dans d’autres secteurs. Pourtant, peu de politiques considèrent ces aspects, et peu d’outils permettent d’informer les décideurs sur les impacts prévisibles de telles mesures. L’objectif de ce projet est donc d’identifier et de caractériser des solutions constructives durables à l’échelle du parc immobilier, dans le but d’informer des stratégies ou politiques nationales. Ce projet produira un modèle des bâtiments du Québec, des matériaux qu’ils contiennent, et de leurs impacts environnementaux. Son analyse permettra de mieux comprendre l’état actuel du parc immobilier québécois et d’établir la pertinence, la faisabilité et les impacts potentiels de solutions constructives durables dans le secteur du bâtiment.

Canuel Claudie-Maude
claudie-maude.canuel.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Nelson Thiffault (co-supervision – RNCan)

La récupération de la biomasse forestière pour la bioénergie comme traitement sylvicole dans les forêts du Québec.

L’objectif principal est d’identifier les conditions forestières et les sources de biomasse faisant partie des bois sans preneur (sans possibilité de transformation) qui représentent un optimum pour l’harmonisation de la récolte de biomasse forestière pour la bioénergie en complémentarité aux industries conventionnelles (sciage, pâte). Pour ce faire, notre projet évalue l’efficacité de l’intégration de la récolte de biomasse forestière comme un traitement sylvicole visant à la fois l’approvisionnement en fibre et la remise en production des sites dans des conditions variées de la forêt tempérée et boréale. Un bénéfice important pour le Québec est de tirer davantage de valeur des forêts dégradées par le développement de filières vertes et concurrentielles s’harmonisant avec les produits conventionnels du bois et un aménagement forestier durable.

Cardona Lady
lady.cardona.1@ulaval.ca 
Supervision: Alexis Achim (Université Laval)

Variations géographiques des caractéristiques du bois de l’épinette noire dans la forêt boréale de l’est du Canada.
Étant donné l’importance écologique et socioéconomique de l’épinette noire, ainsi que des variations des propriétés du bois à différentes échelles (de l’arbre, locale et du paysage) et les interactions possibles avec les traitements sylvicoles, il est important d’utiliser une base écologique pour mieux comprendre les corrélations existantes entre le climat, perturbations naturelles et propriétés du bois. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de départager les effets de multiples sources de variation potentielles. Dans ce projet nous allons donc utiliser un gradient latitudinal, deux extrêmes est-ouest dans un gradient longitudinal et une chronoséquence après feu et après coupe. Cette approche nous permettra d’isoler les effets potentiels du climat et des perturbations du couvert forestier sur les variations géographiques des caractéristiques du bois de l’épinette noire dans la forêt boréale de l’est du Canada.

Carrère Maylis
maylis.carrere.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval)

Revêtements pour le bois en extérieur à partir de matériaux biosourcés.

Le bois est un matériau naturel qui possède de nombreuses propriétés physiques et mécaniques, permettant notamment son utilisation comme matériau de construction. Pour conserver ses propriétés et son esthétisme, il est possible d’appliquer un revêtement. Les finitions à base d’eau sont utilisées pour des applications extérieures. Généralement, elles sont préparées sous forme de latex via polymérisation en émulsion. Cependant, le contenu de ces produits est en majorité issu de la pétrochimie. L’objectif de ce projet est de préparer une finition à base d’eau avec un contenu biosourcée. Pour ce faire, des extractibles du bois seront transformés pour devenir des monomères biosourcés. Ensuite, des latex seront préparés et caractérisés. Pour finir, une fois la finition appliquée sur du lambris, des tests de vieillissement accéléré et en milieu naturel seront réalisés pour évaluer et comparer la performance de ce revêtement doublement « vert » par rapport à ceux déjà présent sur le marché.

Chamdjou Tchamdjou Junie Brodel
junie-brodel.chamdjou-tchamdjou.1@ulaval.ca
Supervision: Jean-François Bissonnette (Université Laval) and Nancy Gélinas (co-supervision – Université Laval)

Contribution de l’agroforesterie à la réduction de la vulnérabilité aux changements climatiques des populations de la région des hautes terres camerounaises

L’agroforesterie est documentée dans les recherches et les programmes comme une approche pouvant contribuer à l’adaptation et l’atténuation des agriculteurs face aux changements climatiques. Toutefois, leur résilience semble de moins en moins efficace aux vues des contraintes socioéconomiques, alimentaires et environnementales auxquels ils font face. Cela étant, les systèmes agroforestiers peuvent-ils la vulnérabilité des agriculteurs aux changements climatiques? L’objectif de cette thèse est d’évaluer la contribution des systèmes agroforestiers sur la réduction de la vulnérabilité des populations de l’Ouest Cameroun. Les stratégies définies par le secrétariat techniques du programme REDD+ peuvent promouvoir les pratiques agroforestières, aussi, les facteurs d’adoption identifiées tels que la diversification du revenu, la fertilisation du sol, la création d’un microclimat encouragent les agriculteurs à pratiquer les techniques agroforestières. Les pratiques agroforestières seraient un tremplin permettant aux agriculteurs d’être résilience aux changements climatiques.

Chen Yuchen
yuchen.chen.1@ulaval.ca 
Supervision: Xiaodong (Alice) Wang (Université Laval)

Characterization and modeling of building envelope performance: Relationship between location in building and insulation type.

We try to study the various hygrothermal exchanges occurring inside a wooden building envelope with bio-based insulation materials in the Quebec context, including numerical modelling and experimental for the thermal and hygroscopic properties of the full-scale building envelope.

Cid Allan
allan.cid-olivares.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Marché et image de marque dans le secteur de la construction industrialisée.

Cordier Sylvain
Sylvain.Cordier@USherbrooke.ca
Supervision: Ben Amor (Université de Sherbrooke), Pierre Blanchet (co-supervision – Université Laval) and François Robichaud (co-supervision – Getfea)

ACV Conséquentielle (ACV-C) de l’augmentation de la pénétration du bois dans le secteur de la construction.

L’objectif principal de la recherche vise à développer une analyse du cycle de vie conséquentielle. Celle-ci consiste à évaluer les conséquences environnementales des changements occasionnés par une augmentation de l’application du bois dans le secteur de la construction (augmentation due par exemple à un support gouvernemental). Il est question de développer un modèle combinant les méthodes existantes d’analyse des flux de matière (AFM) et d’identification des changements. Le projet permettra d’améliorer l’évaluation des impacts environnementaux de politiques publiques ou de projets gouvernementaux (e.g. une grande adoption de la charte du bois) grâce au développement de l’analyse du cycle de vie axée sur les conséquences. Ce projet de recherche permettra également de mieux comprendre de futurs enjeux environnementaux du secteur de la construction à l’échelle du marché ainsi que les avantages et inconvénients de l’utilisation croissante du bois.

Czarnecki de Liz João Paulo
joao-paulo.czarnecki-de-liz.1@ulaval.ca
Supervision: Alexis Achim (Université Laval)

Targeted assisted migration 

Dargahi Mahdiar
mahdiar.dargahi.1@ulaval.ca
Supervision: Luca Sorelli (Université Laval) and Mohammed Alnaggar (co-supervision – Renseelaer Polytechnic Institute)

Towards a multi-scale chemo-mechanical approach for the design of eco-compatible alternative cementitious systems.

Alternative Cementitious Materials (ACM) have been developed as an alternative for clinker calcination issue by replacing cement to reduce CO2 emissions while improving the durability properties of concrete. Developing a multi-scale multi-physics model for novel ACM-based systems from microstructure phases, through the cement scale, finally to concrete scale is the primary objective of this research. Such an approach comprises three models at different length scales; μic as a microstructure model for the evolution of cement hydration, recently established μ-LDPM at the cement scale, and the mechanical LDPM (Lattice Discrete Particle Model) at the concrete scale. These models are naturally compatible due to their discrete nature. Based on the cement microstructure obtained by μic calibrated and validated by nanoindentation coupled with WDS, it is feasible to utilize μ-LDPM. The output will be validated by actual micro-scale results. Following that, the meso-scale LDPM can be used by linking to μ-LDPM. Ultimately, the multi-scale approach will be able to statistically represent material heterogeneity and take into account mechanical properties such as elasticity, strength, and creep of ACM-based systems.

De Serres Lafontaine Célestin
celestin.de-serres-lafontaine.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Bio-based and low-carbon footprint building materials: quantification of the buffer effect and impact on the reduction of GHG emissions and energy costs of buildings.

One of the key sectors to reduce GHG emissions is the construction sector, which accounts for about 40% of final energy consumption and 30% of GHG emissions in Canada. The use of bio-based and low-carbon footprint building materials, such as wood, hemp, or straw, could help mitigate these impacts, in addition to offering thermal, hygroscopic, and acoustic benefits. The objective of this project is to quantify the buffer effect of these materials in the context of the building envelope. This project will evaluate the existing methods for the quantification of the buffer effect and develop a numerical and experimental model of the hygrothermal performance of these materials. Ultimately, the results of this project will provide technical and strategic recommendations to promote the adoption of these materials in the construction sector in Quebec and Canada.

Drissen-Robert Renaud
renaud.drissen-robert.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Développement d’une membrane pare-intempérie à fort contenu biosourcé.

L’efficacité énergétique et l’empreinte environnementale d’un bâtiment sont des critères très important pour le choix d’un acheteur. Il est possible d’améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment avec la compréhension des phénomènes associés à la physique du bâtiment et en choisissant les solutions adaptées au territoire et à ses caractéristiques. Maximiser la proportion de matériaux provenant de ressources renouvelables et d’industries québécoises est une bonne pratique afin de réduire l’empreinte environnementale d’un bâtiment en réduisant l’énergie intrinsèque due aux matériaux. Ces stratégies permettent ainsi de diminuer la consommation d’énergies et de ressources fossiles, d’éviter les pertes d’énergie, de réduire le volume de déchet non biodégradable et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Ce projet s’inscrit dans cette problématique. Il a pour objectif principal la conception d’une membrane pare-intempérie à fort contenu biosourcé rivalisant en performance avec les produits fabriqués à partir de matériaux pétrochimiques se retrouvant sur le marché. Au cours de ce projet de recherche, différents concepts de membrane seront proposés et évalués selon des critères bien précis afin de développer une recette, un procédé de fabrication et un produit final adapté aux besoins de l’industrie. Aussi, ce projet permettra d’identifier les possibilités, les avantages et les limites d’un matériau comme la microfibre de cellulose dans le domaine de la construction.

Dura  Helin-Subhi 
helin-subhi.dura.1@ulaval.ca
Supervision: Alexis Achim (Université Laval)

Durand Kalvin
kalvin.durand.1@ulaval.ca
Supervision: Tatjana Stevanovic (Université Laval) and Denis Rodrigue (co-supervision – Université Laval)

Développement et mise à l’échelle de technologie microbienne d’extraction du xylose issue de déchet agricole et de sa conversion en xylitol.

Dans le cadre de ce projet le procédé de mise en pate organosolv sera appliqué sur le résidu lignocellulosique provenant de la pré-hydrolyse des balles de riz et de la paille de blé pour produire du xylose pour la conversion microbienne en xylitol. Lors de ce dernier, la délignification de matériaux lignocellulosiques est précédé d’une pré-extraction avec le mélange éthanol/eau utilisé pour l’extraction des extractibles. Par la suite, la mise en pâte assistée par organosolv et catalysée par FeCl3, est utilisée sur les résidus lignocellulosiques pré- extraits, avec le même mélange de solvant. Après séparation des fibres de cellulose par filtration, une lignine hautement pure est obtenue par précipitation de la liqueur résiduelle. (G. Koumba-Yoya & T. Stevanovic, 2016). La lignine et la cellulose ainsi obtenues sont caractérisées par des méthodes physico-chimiques pour déterminer leur propriété structurale et polymères. Suivant les résultats de ces déterminations, ces biopolymères sont ensuite explorées en tant que biopolymères pour des applications multiples, parmi lesquelles se trouvent des applications dans des matériaux composites et dans la chimie fine via la conversion biotechnologique des lignines issues du procédé organosolv en polyphénols variés.

Ekila Roland Jacks
roland-jacks.ekila.1@ulaval.ca
Supervision: Tatjana Stevanovic (Université Laval) and Denis Rodrigue (co-supervision – Université Laval)

Development of carbon fibre from lignins issued from Miscanthus.

Bioproducts from lignocellulosic resources present a high value from wood material. Coming wood residues and its transformation, the raw material from these bioproducts have been for a long time considered as a simple waste. Lignin, the second component of wood, was a simple waste from the pulping industry. Because of its his aromatic characteristic, lignin is a very interesting chemical compound. We thus want to investigate the development of carbon fibers from organosolv lignin based on Miscanthus. Beyond its origin, lignin is very complex making the processes more complex and difficult for its chemical recovery. So we need to identify solutions to achieve good carbon fibers based on lignin. The final objective of this study is to develop an eco-friendly (biobased) carbon fibre.

El Ouahabi Ilias
ilias.elouahabi.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval)

Development of bio-based adhesives from saccharides without formaldehyde emissions.

The wood-based composite panel industry is constantly evolving to meet the demands of consumers focused on sustainability and regulations regarding volatile organic compound (VOC) emissions. Consumers are increasingly concerned about the environmental impact and health safety of the products they consume. The adhesives used in manufacturing these panels contain synthetic resins derived from fossil sources, some of which, such as formaldehyde, are classified as carcinogenic by the World Health Organization. Saccharide-based resins present promising renewable alternatives, although their use is limited due to low adhesion and water resistance. Esterification of the hydroxyl groups in saccharide emerges as an effective solution to enhance these properties. Thus, the project will focus on the esterification of saccharides from various sources with carboxylic acids to optimize adhesives for wood composite panels, evaluating their mechanical performance and water resistance. Other reactions, aimed in particular at increasing the water resistance of the prepared resins, may also be studied.

Emami Hossein
hossein.emami.1@ulaval.ca
Supervision: Luca Sorelli (Université Laval), John Orr (co-supervision – University of Cambridge) and Pierre Blanchet (co-supervision – Université Laval)

Topological optimization of ecological and lightweight composite floors made by wood, UHPC and polymeric fibers.

Most timber structures are over-designed due to the use of old-fashioned prismatic shape cross-sections and not benefiting from composite materials. This project has focused on topological shape optimization of timber elements to reach a more efficient and strengther alternative with the optimal material use, considering the optimization of timber floors by utilizing lightweight composite materials like ultra-high-performance concrete (Eco-UHPC) which is efficient in compression, bio-sourced Fiber Reinforced Polymers (FRP) that works well in tension and wooden elements (CLT/Glulam for shear). The expected impact of this research would be revolutionary in the timber industry which leads to a reduction in resource use and waste of embedded materials in the construction sector that results in less timber consumption, cost, environmental impact, and waste produced. This project requires a multidisciplinary and challenging approach considering the structural, environmental, and economical aspects which have been proposed by R4 approach: 1- Reduce resource use 2- Reduce waste, 3- Reduce cost, 4- Reduce environmental impact.

Gaudelas Adrien
adrien.gaudelas.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval) and Louis Gosselin (co-supervision – Université Laval)

Solutions d’enveloppes du bâtiment basées sur les panneaux corrugués.

Dans un contexte de réduction de l’impact environnemental des matériaux de la construction, l’objectif de ce projet est de concevoir une solution d’enveloppe du bâtiment biosourcée à partir de panneaux corrugués à base de bois. Ces panneaux corrugués sont légers, possèdent une esthétique originale et offrent de l’espace dans la paroi. De plus, ils pourraient aussi posséder une fonction pare-air, pare-vapeur, isolante, d’inertie thermique, etc. Enfin, ce type de panneau permet beaucoup de configurations et d’associations potentielles avec d’autres matériaux. D’après une méthode de conception déterminée, ce projet se déroulera suivant plusieurs phases d’expérimentations et de modélisations afin de tester un large panel de solutions.

Gholami Fatemeh
fatemeh.gholami.1@ulaval.ca
Supervision: Alexandre Morin-Bernard (Université Laval), Alexis Achim (co-supervision – Université Laval)

Characterizing regeneration failures in Canadian boreal forest using satellite imagery and Lidar data.

Boreal forests are vital global biomes, serving as the greatest carbon reservoir and providing ecosystem services. Both natural and anthropogenic disturbances can alter the structure and composition of these ecosystems. The complex interaction of disturbances and climate change is reshaping post-disturbance forest vegetation trajectories. However, the exact consequences are yet to be fully understood. My study aims to investigate regeneration failure following clear-cuts and wildfires across various boreal forest study sites. By utilizing satellite imagery from diverse sources, in conjunction with airborne laser scanning (Lidar) data, we aim to provide accurate insights into post-disturbance regeneration dynamics and identify contributing factors. By determining the impact of regeneration failures on the expected yield and allowable annual cut, the results will help identify targeted management and conservation strategies for sustainable forest management in the face of increasing environmental challenges.

Gholamizoj Kiavash
kiavash.gholamizoj.1@ulaval.ca
Supervision: Alexander Salenikovich (Université Laval),  Ying Hei Chui (co-supervision – Univeristy of Alberta) and Peyman Homami (co-supervision – Kharazmi University, Téhéran)

Comportement parasismique des structures à ossature bois contreventées à plusieurs étages.

 En raison des avantages structurels et environnementaux des structures en bois, il existe une demande croissante de bâtiments en bois à plusieurs étages partout au monde. La philosophie de conception actuelle vise à préserver la vie humaine lors de tremblements de terre majeurs. Selon ce concept, la plupart des structures peuvent souffrir des dommages irrécupérables lors de tremblements de terre majeurs et ainsi d’énormes pertes économiques. En revanche, les bâtiments peuvent être conçus selon une philosophie de conception à faibles dommages pour résister aux tremblements de terre et rester fonctionnels par la suite avec des réparations mineures. Compte tenu de l’approche de conception à faibles dommages, dans le cadre de ce projet, un système dissipatif innovant, appelé contreventement en chevron avec amortisseurs élastomère (CCAE), a été proposé et appliqué aux structures à ossature bois. Pour valider le concept proposé, une étude expérimentale du comportement sismique d’une structure en bois de 3 étages à l’échelle ½ avec contreventement en chevron avec et sans amortisseur en élastomère a été entreprise. Les objectifs supplémentaires sont de développer des facteurs de modification de réponse (R) pour les systèmes à cadre contreventés à plusieurs étages et d’évaluer l’efficacité du CCAE dans les structures en bois.

Gillela Swetha
swetha.gillela.1@ulaval.ca
Supervision: Alain Cloutier (Université Laval), Ahmed Koubaa (co-supervision – UQAT) and Martin-Claude Yemele (co-supervision – RNCan)

Development of a recycling process for wood-based panel residues.

The management, disposal, and decontamination of particleboard and MDF residue from secondary processing or post-consumer sources present significant environmental and economic challenges for the wood-based composite panel industry. These residues contain mechanical contaminants (metals) and chemical substances such as formaldehyde-based resins and additives, making them difficult to recover. As a result, they are often disposed of through incineration or landfilling. The recovery and utilization of these residues in producing new panels can offer a promising and more environmentally friendly valorization path, enabling panel manufacturers to reduce the consumption of virgin raw materials, extend the carbon sequestration period in wood products, and adopt a circularity model. In this context, this project aims to develop a recycling process for particleboard and MDF residues into new panels, providing companies in the sector with a better alternative than incineration or landfill disposal.

Giorgio Baptiste
baptiste.giorgio.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval) and Aline Barlet (co-supervision – École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux)

Perceptions of industrialized wood buildings.

The project consists of analyzing the multi-storey wood construction market from the perspective of stakeholders’ perceptions, since the perceptions associated with wood are a major obstacle to greater adoption of wood construction in North America. Perceptions can create a gap with the technical reality of these construction methods, limiting the potential positive impact of a change in practices. The objective is to understand how to promote the adoption of wood and prefabrication in construction in Quebec by characterizing the perceptions of users and professionals. This research will contribute to the promotion and adoption of sustainable wood building practices in the Quebec context by proposing concrete solutions to overcome the obstacles perceived by stakeholders, while providing communication tools adapted to the needs of the wood construction industry.

Girompaire Luc
luc.girompaire.1@ulaval.ca
Supervision: Christian Dagenais (Université Laval) et Alexander Salenikovich (co-supervision – Université Laval)

Fire performance of modern connections in mass timber construction.

The number of tall buildings in mass timber construction has grown in the last years. However, this growth raises fire safety concerns. For these tall buildings, the National Building Code of Canada prescribes a fire resistance rating (FRR) of at least 2 hours for the structural elements based on tests in accordance with CAN/ULC-S101. Annex B of the CSA O86 wood design standard proposes a fire design method for large cross-section wood elements and stipulates that the connections are to be designed to have at least the same FRR as the elements they support. The objectives of this project are to characterize the fire performance of modern connections in mass timber construction, as well as to propose guidelines and design methods to be included in the North American design standards.

Gondim de Almeida Guimarães Luciana
luciana.gondim-de-almeida-guimara.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Modèle d’affaires évolutif et environnement d’affaires d’une structure éphémère de consortium d’industriels de la préfabrication.

Ce projet de recherche vise le développement d’un modèle d’affaires pour un groupe de petites et moyennes entreprises (PME) partenaires et désirant se lancer dans le marché du nord-est américain de la construction préfabriquée. Pour atteindre cela, le projet ira réaliser des analyses des risques opérationnels et financiers liés aux projets dans le secteur de la construction préfabriquée lorsqu’ils opèrent sur le marché étranger. En plus, ce projet ira mettre en évidence la composition d’une structure légale pour établir une collaboration entre les entreprises dans l’industrie de la construction préfabriquée prenant en considération les besoins et contraintes précédemment identifiés.

Harel Antoine
antoine.harel.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and David Paré (co-supervision – Centre de foresterie des Laurentides)

Impact du transport de l’électricité sur la dynamique du carbone et de la végétation dans les forêts québécoises.

L’objectif du projet est d’évaluer la dynamique de la végétation et des flux de carbone au fil du temps en fonction de l’implantation des lignes électriques et des pratiques de gestion de la végétation. Plus précisément, il s’agira de caractériser et d’analyser la dynamique de végétation et de carbone dans l’emprise des corridors de transport d’électricité et dans les forêts adjacentes en fonction des nutriments du sol et du microclimat, de la disponibilité de la lumière, des conditions édaphiques et bioclimatiques, et de l’histoire de l’établissement des lignes électriques et de la gestion de la végétation. La principale retombée du projet est de mieux comprendre l’effet de l’installation de ligne de transport d’électricité sur les écosystèmes forestiers, ce qui permettra ensuite d’améliorer l’évaluation de l’empreinte carbone de l’électricité d’origine hydroélectrique.

Hosseini Zahra
zahra.hosseini.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval) and Bertrand Laratte (co-supervision – ENSAM)

Positionnement de la construction en bois dans un esprit d’économie circulaire.

Le secteur de la construction est un domaine qui a un impact énorme sur l’environnement en raison de la quantité considérable de déchets qu’il génère et de sa consommation importante d’énergie et de ressources. L’économie circulaire (EC) est un concept qui traite du développement durable, de l’optimisation de la consommation des ressources et de la réduction des impacts négatifs sur l’environnement. L’économie circulaire pourrait être connue comme un concept nouveau-né qui n’a pas été beaucoup étudié dans le secteur de la construction. Cette étude vise à mettre en œuvre les concepts d’EC dans le secteur de la construction pour les bâtiments en bois et à améliorer la structure des bâtiments. La construction des bâtiments, la prise en compte des concepts d’EC et des modules de conception permettent une meilleure collaboration entre les acteurs de la chaîne d’approvisionnement des constructions et une application appropriée des technologies de traitement des déchets et des stratégies de consommation d’énergie.
Ce projet devrait aboutir à un processus de conception plus écologique pour les constructions en bois. De plus, des décisions fiables concernant le flux de matériaux et leurs futurs marchés après la démolition et la durée de vie des bâtiments seront prises. En résumé, cette étude devrait permettre d’obtenir une procédure de conception optimale des bâtiments grâce à une meilleure gestion des ressources et des déchets.

Jiloul Abdessamad
abdessamad.jiloul.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval) and Clément Boudaud (co-supervision – ESB)

Développement d’un composite structural de nouvelle génération.

L’émergence de la construction en hauteur en bois a été rendue possible grâce à différents composites structuraux dont les lamellés collés et les panneaux lamellés croisés (CLT). Nous en sommes à la première génération de ces produits, et leur mise en œuvre nécessite encore des développements afin de s’ajuster à la construction en hauteur. Parmi les principaux avantages du CLT, la légèreté et la préfabrication ont été identifiées. La légèreté permet par exemple l’utilisation de ce matériau sur des sols avec des faibles propriétés géotechniques alors que la préfabrication permet une érection rapide des bâtiments. Il est raisonnable de croire qu’une seconde génération de produits structuraux apparaîtra, apportant de nouvelles propriétés et favorisant l’utilisation de matériaux biosourcés dans la construction de bâtiments en hauteur. Parmi les options de développement possible, les produits corrugués pourraient offrir des développements de matériaux de seconde génération. Le projet proposé sera un projet de conception de produits, et des prototypes seront produits et mis à l’essai afin de les caractériser. Une caractérisation environnementale en cours de développement des produits sera aussi réalisée en appliquant la méthode d’analyse de cycle de vie simplifiée (streamlined LCA). Le produit optimisé fera l’objet d’une caractérisation complète selon le potentiel d’application dans le bâtiment (mécanique, feu, acoustique).

Johanna Gaitan Alvarez
johanna.gaitan-alvarez.1@ulaval.ca
Supervision: Alain Cloutier (Université Laval) and  Véronic Landry (co-supervision – Université Laval)

Improvement of surface quality of embossed door panels to optimize finishing primer usage.

 SACOPAN is the Canadian facility producing high-density embossed door panels for interior door manufacturing. The product is primarily sold in North America through Masonite, one of the world’s largest door manufacturers. Sacopan’s panels are made from softwood fibers and are coated with two layers of water-based primer, which the company aims to reduce consumption. This project aims to develop a hot pressing strategy to improve the surface quality of embossed door panels and optimize finishing primer use. The effect of various pressing parameters on the panel’s density profile will be evaluated. The panels’ surface characterization through contact angle measurement (wettability and surface free energy), 3D optical profilometry (roughness), and high-resolution optical This project aims to develop a hot pressing strategy to improve the surface quality of embossed door panels and optimize finishing primer use. The effect of various pressing parameters on the panel’s density profile will be evaluated. The panels’ surface characterization through contact angle measurement (wettability and surface free energy), 3D optical profilometry (roughness), and high-resolution optical.

Keralta Assira
assira.keralta.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval) and Julien Chamberland (co-supervision – Université Laval)

Stabilisation du bois dans un contexte d’économie circulaire.

Le bois est un matériau ayant des propriétés intrinsèques facilitant sa mise en œuvre, son utilisation et réduisant son impact sur la santé humaine et l’environnement. Aujourd’hui, face au besoin urgent de réduire notre empreinte en carbone dans le monde, le bois est considéré comme l’idéal candidat au remplacement des matériaux de structure avec des grands impacts sur l’environnement (béton, acier, etc.) encore largement utilisés de nos jours. Or, la vulnérabilité du bois face aux attaques biologiques et la variation de ses dimensions (retrait/gonflement) lors de changements d’humidité relative demeurent un défi dans l’atteinte de cet objectif. Ce projet de recherche vise à améliorer la stabilité dimensionnelle du bois et renforcer sa résistance aux attaques biologiques en se basant sur une stratégie biosourcée. En effet, le bois sera imprégné et traité par le biais de la réaction d’estérification (avec le perméat d’ultrafiltration de lait). Ce qui entrainera une modification de la paroi cellulaire du bois. Cette stratégie devrait permettre d’obtenir un matériau biosourcé performant et résistant et permettra de valoriser un sous-produit de l’industrie laitière et fromagère. Des essais de stabilité dimensionnelle, des essais mécaniques et de vieillissement accéléré et en situation réelle seront notamment réalisés afin d’évaluer ce nouveau procédé sur différentes espèces indigènes.

Lafond Cassandra
cassandra.lafond.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Développement de produits biosourcés remplissant les fonctions de l’enveloppe du bâtiment.

L’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments est un aspect décisif pour les acteurs du secteur de la construction qui recherchent une construction écoresponsable. Afin d’atteindre une performance énergétique adéquate, l’enveloppe des bâtiments est conçue pour contrôler ingénieusement les échanges thermiques avec l’extérieur. Néanmoins, lorsque l’efficacité énergétique parvient à des niveaux supérieurs, le choix des matériaux qui composent l’ensemble de la construction se révèle être un aspect majeur dans l’impact environnemental du bâtiment. Effectivement, Thormark, C. (2005) a démontré que l’énergie intrinsèque d’un bâtiment performant énergétiquement correspond à 40% de l’énergie totale utilisée pour une période d’occupation de 50 ans. Également, il est arrivé au constat qu’il est possible de réduire l’énergie intrinsèque jusqu’à 17%, lorsque certains matériaux sont remplacés par des matériaux à faible impact environnemental. De plus, par sa provenance végétale, le stockage en carbone du bois permet de réduire l’empreinte environnementale de 0,9 t de CO2 par mètre cube de bois utilisé (Fruhwald (2007)) ainsi qu’environ 1,1 t de CO2 en comparaison à la production de l’acier ou du béton (Kohl (2009)). Effectivement, sa transformation nécessite moins d’énergie et de ressources tout en engendrant une plus faible pollution associée aux procédés. Ainsi, les travaux de cette thèse porteront sur le développement de produits biosourcés remplissant les fonctions de l’enveloppe du bâtiment. En partenariat avec Art Massif, entreprise spécialisée dans les structures en bois massif et en bois lamellé-collé, un panneau structural isolant nouvelle génération sera développé. Le panneau permettra un gain de surface habitable par une augmentation des portées réalisables. Dans le but de réduire l’impact environnemental du produit, un isolant biosourcé remplacera le polystyrène expansé utilisé actuellement dans l’âme du panneau.

Leduc Florence
florence.leduc.1@ulaval.ca
Supervision : Alexis Achim (Université Laval) and Guillaume Moreau (co-supervision – Université Laval)

Caractérisation des tendances de croissance dans la forêt acadienne.

Les arbres sont influencés par une interaction complexe de facteurs climatiques lors de leur croissance, par conséquent le bois qu’ils produisent chaque année contient de l’information sur ces divers facteurs. La dendroclimatologie consiste à étudier les questions relatives au climat à l’aide des cernes annuels de croissance des arbres. En Amérique du Nord, la forêt boréale a fait l’objet du plus grand nombre d’études, qui ciblent généralement une seule espèce, sans s’intéresser à l’interaction entre les différentes espèces de peuplements mélangés, qui sont fréquents dans la forêt acadienne. La compréhension des facteurs qui déterminent croissance des arbres doit donc encore être approfondie dans cette région. Le but du projet est d’étudier les relations climat-croissance en Nouvelle-Écosse dans une variété de compositions forestières. En d’autres mots, nous souhaitons évaluer comment la croissance des différentes espèces d’arbres change dans le contexte actuel des changements climatiques, par rapport à sa tendance historique.

Lentsolo Yalli Gym Clerc
gym-clerc.lentsolo-yalli.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval)

Développement de teintures pénétrantes en phase aqueuse.

Li Bin
bin.li.3@ulaval.ca
Supervision: Xiaodong (Alice) Wang (Université Laval)

Characterization and modeling of wood building envelope performance with bio-based Phase Change Materials (PCMs).

Timber construction is widely used in North America. It is a lightweight type of construction that embody a low environmental impact. The low weight of wood brings an ease for construction but leads to buildings with a low thermal mass, which can be a limiting factor for the energy efficiency and for thermal comfort. The overall goal of this project is to reduce the energy consumption and improve the thermal comfort for living of Quebecer. Then the main objective of this project is to utilize new bio-based PCMs; thus enabling high performance of wood buildings in a sustainable, functional and healthy environment over an extended period. In the bigger picture, this project is about optimizing the energy performance of the envelope system of an entire wood frame building, functionalization perspectives on the innovative design of the wood frame building envelope can lead to better thermal performance.

Li Dehong
dehong.li.1@ulaval.ca
Supervision: Xiaodong (Alice) Wang (Université Laval)

Development and Characterization of Bio-based Phase Change Materials (PCMs) for Energy Efficient Wood Building Envelope.

The most significant threat facing humanity in the 21st century is energy depletion and global warming. Buildings account for 40% of global energy consumption and greenhouse gas emissions. Heating, ventilation, and air conditioning systems account for 60% of the total energy consumption of buildings. Therefore, the research on building energy efficiency becomes very important. Phase change materials (PCMs) are considered to be an effective way to improve the energy management of buildings. PCMs can store a large amount of latent heat with a small material volume. This can improve the thermal quality of the building, thereby increasing energy efficiency. Historically, paraffin phase change materials have been widely used. Recently, because organic bio-based PCMs has better fire resistance, excellent chemical stability, and less impact on the environment, many studies have focused on organic bio-based PCMs. However, research on the use of bio-based PCMs in wooden building envelopes is still very limited. This research aims to further develop some new bio-based PCMs and evaluate the energy efficiency of these new bio-based PCMs and the performance of timber building envelopes.

Li Jinxing
jinxing.li.1@ulaval.ca
Supervision: Xiaodong (Alice) Wang (Université Laval)

Characterization and modification of environmentally friendly wood adhesives based on soy protein.

Lo Ndeye Khady Ndiaye
ndeye-khady-ndiaye.lo.1@ulaval.ca
Supervision: Alain Cloutier (Université Laval) and Aziz Laghdir (SEREX)

Strategies for improving heat transfer in the mat to reduce panel pressing time.

Hot pressing is one of the most critical stages in the panel manufacturing process. It consolidates the mat to achieve the desired panel density and thickness, polymerizes the binder, and stabilizes the panel under heat and pressure. However, this stage is also a significant bottleneck in the panel manufacturing due to the pressing time, which dictates production speed in the factory, and the high energy consumption, leading to high costs and environmental impacts. This project aims to enhance heat transfer within the mat to reduce the hot-pressing time for panels. Various strategies and pressing times will be considered in this study. Thermal conductivity and factors influencing it, such as density, porosity, moisture content, temperature, and particle or fiber size, will be investigated. Other approaches such as preheating by steam injection or radio frequencies and the use of thermally conductive (nano)materials may also be explored to improve heat transfer in the fiber mat. Part of the project will involve numerical modeling of heat and mass transfer in the mat during hot pressing.

Lontsi Meli Gilles Raoul
gilles-raoul.meli-lontsi.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval)

Maalaoui Arij
arij.maalaoui.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval) and Franck Michaud (co-supervision – ESB)

Approche interdisciplinaire de reconception de matériaux biosourcés dans le but de valoriser la fin de vie des produits issus de la démolition du secteur de la construction bois.

Le projet vise à apporter des méthodes ou outils permettant d’améliorer le cycle de vie du matériau bois, en particulier la fin de vie des produits bois issus de la démolition, en agissant sur la phase amont de développement et de conception de produits à base de bois. Sur la base d’un cas d’étude, les matériaux bois de construction seront intégrés dans la logique d’économie circulaire en agissant sur les déchets par la mise en synergie des acteurs producteurs et les consommateurs de matériaux bois. Les enjeux du développement durable nécessitent des solutions concrètes, et l’allongement de la durée de vie de la ressource forestière permet d’apporter un élément de réponse en augmentant la durée de stockage du carbone et en augmentant le volume de matériaux biosourcés tout en préservant la forêt en limitant les prélèvements (ou leur augmentation). Le projet a donc pour objet de valoriser l’utilisation du matériau bois en agissant sur sa circularité, faisant ainsi des produits en fin de vie des ressources biosourcées et non plus des déchets à valoriser. Dans cette optique, il s’agit de considérer une approche intégrant les différents domaines du modèle de l’économie circulaire et de l’appliquer à un cas très concret : la valorisation des matériaux à base de bois issus de la démolition ou la déconstruction dès l’étape d’écoconception des produits bois.

Mahmoudian Tiam
tiam.mahmoudian.1@ulaval.ca
Supervision: Alain Cloutier (Université Laval) and Aziz Laghdir (SEREX)

Mathematical Modeling of Permeability in Wood-Based Composite Panels: Multilayered Products.

Wood-based composite panels used for exterior cladding are subject to fluctuations in temperature and humidity that can alter their durability and the energy performance of the building wall. Panels with adequate air and vapour permeability will make them more dimensionally stable in the face of temperature and humidity variations, which are becoming increasingly important as a result of climate change. Modeling the physical behavior of materials subjected to strong variations in atmospheric conditions (temperature and humidity) should guide us in adapting the design of structures to reduce the risk of deformation, thereby increasing the longevity of the cladding and maintaining its thermal insulation. Cladding performance depends on panel type and characteristics. This project aims to determine the relationship between the air and vapour permeability of composite panels (particleboard and MDF) as a function of variations in temperature and relative humidity in a building’s external environment. The analyses will be used to develop a mathematical model to simulate the behavior of panels integrated into the wall or envelope of a building, particularly in terms of heat and moisture exchange.

Mary Alex
alex.mary.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval) and Pierre Blanchet (co-supervision – Université Laval)

Développement d’adhésifs biosourcés pour les produits d’ingénierie en bois.

Depuis plusieurs décennies, le secteur de la construction connaît de plus en plus de modifications suite aux exigences du développement durable. Afin de répondre à ces exigences, l’intérêt pour le matériau bois en tant que matériau de construction s’est accentué. La structure de construction que nous étudierons dans ce projet se nomme le Bois Lamellé-Croisé, ou Cross-Laminated Timber (CLT) en anglais, et se présente sous la forme d’un panneau multicouches dans lequel un adhésif est nécessaire afin de coller les planches entre elles. Le CLT s’est révélé être une alternative efficace au béton et à l’acier. Cependant, l’augmentation des réglementations envers les résines et leurs composants motive les scientifiques à trouver une alternative aux adhésifs synthétiques utilisés. Ce projet se concentrera sur le développement d’adhésifs biosourcés qui présenteront des performances similaires à celles des résines synthétiques. L’enjeu de cette recherche est de répondre à la demande d’entreprises concernant les adhésifs écologiques. Elle exige des efforts de recherches accrus afin de tester des composants qui seront moins toxiques, renouvelables et d’origine biologique dans les futures formules d’adhésifs. Le projet se concentrera sur le développement de résines naturelles destinées aux produits de construction en bois. Les axes de recherche qui sont envisagés pour la réalisation de ce projet sont les adhésifs à base de lignines et de tannins. Ces produits seront ensuite modifiés et caractérisés afin de mesurer leurs performances et de valider qu’ils répondent aux normes très strictes des adhésifs pour les produits de construction.

Miassi Yann
yann-emmanuel-sonagnon.miassi.1@ulaval.ca
Supervision: Nancy Gélinas (Université Laval)

Analysis of a public policy aimed at revitalizing the timber forest products industry in Benin.

In Benin, a West African country, forest formations have been evaluated at 4,311,000 ha. Forest plantations are particularly important for the economic and social development of Benin’s rural areas. But note that the wood processing sub-sector is less and less viable. To this end, we are witnessing over time a gradual decline in the number of these SMEs.
The objective of this study is to define a national policy that will revitalize the timber forest products industry in Benin based on the economic, political, and regulatory framework governing the operation of SMEs. The public policy that will be proposed under the terms of the study will make it possible to fill the gaps in the policies previously implemented to guarantee SMEs greater economic and societal benefits.

Montenegro Muro Rolando Antonio
rolando.montenegro-muro.1@ulaval.ca
Supervision: Alain Cloutier (Université Laval) and Ahmed Koubaa (co-supervision – UQAT)

Optimization of the proportion of softwood and hardwood for OSB manufacturing.

In Canada, Oriented Strand Board (OSB) is typically produced from small diameter hardwoods such as trembling aspen and paper birch. Despite the abundance of softwood resources in Eastern Canada, they are less commonly used for this purpose. However, utilizing softwoods in OSB panels offers economic advantages to the Canadian industry. Diversifying the resource base reduces dependence on a limited number of species, contributes to better forest resource management, and enhances the security of wood supply for consistent production at competitive prices. This project aims to optimize the proportion of softwood and hardwood in OSB panel production, considering density, strand geometry, and the physical and mechanical properties of the panels. The analysis of internal porosity using X-ray computed tomography (CT scanner) and its interaction with OSB panel performance are also considered.

Munoz Patricia
patricia.munoz.1@ulaval.ca
Supervision: Nancy Gélinas

Mzoughi Mohamed Ala Eddine
mohamed-ala-eddine.mzoughi.1@ulaval.ca
Supervision: Xiaodong (Alice) Wang (Université Laval)

Characterization and modeling of the acoustic performance of houses composed of different iPanels.

In Canada, the production of concrete and steel, the main building materials, generated 24 million tonnes of CO2 in 2015, contributing to greenhouse gas emissions. The Pan-Canadian Clean Growth Framework calls for measures to reduce emissions in the built environment by improving energy efficiency and promoting the use of wood. The absence of Canadian regulations on acoustic insulation of facades is highlighted, despite the harmful impacts of noise on health. The thesis proposes soundproof envelopes for wooden buildings, with particular attention to acoustic design, highlighting innovative multi-layer solutions. The research aims to optimize acoustic comfort in sustainable constructions, meeting environmental needs.
The overall objective of this work is to investigate and develop materials, products, constructions and envelope design strategies that utilize the potential of bio-based sound insulation materials to a greater degree, enabling high performance of wood buildings in a sustainable, functional and healthy environment over an extended period of time in order to advance the application of sustainable building practices.

Octeus Gaspard
gaspard.octeus.1@ulaval.ca
Supervision: Nathalie Gravel (Université Laval) and Pierre Blanchet (co-supervision – Université Laval)

Analyse des innovations en matière d’éco-bâtiments et proposition d’un modèle de construction écoresponsable pour la périphérie urbaine à Haïti.

Les problèmes en matière de construction d’habitations ont toujours constitué un défi majeur en Haïti. Au lendemain des catastrophes qui appellent à une reconstruction, l’absence de politiques publiques en matière de construction durable se fait d’autant plus sentir. Devant la grande vulnérabilité du pays aux aléas sismiques et climatiques, il devient primordial de pouvoir offrir aux citoyens un habitat leur assurant un certain bien-être et l’accès aux services de base. L’objectif principal de ma recherche consiste à développer une solution de construction de maisons et d’éco-quartiers durables, sur mesure et abordables au profit des populations résidant à la périphérie de la capitale, Port-au-Prince, en tenant compte des nouvelles techniques de construction écologique et d’utilisation de matériaux recyclés. Les gisements de matériaux et débris de construction locaux (ex. déchets miniers, débris de ciment cassé, plantes, sous-produits d’activités agricoles et de la pêche) pourront être ainsi revalorisés.

Pellerin Solène
solene.pellerin.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval), Sophie Duquesne (joint supervision – Centrale Lille Institut) and Fabienne Samyn (co-supervision – Centrale Lille Institut)

Développement de formulations acrylates à haute teneur en solides polymérisées sous ultraviolets retardatrices de flammes.

Ce projet de doctorat vise à développer un vernis à haute teneur en solides, photopolymérisable et retardateur de flamme pour le bois. Il est en premier lieu dédié à une application pour les couvre-planchers mais il pourra également être destiné à d’autres éléments architecturaux en bois afin de permettre l’utilisation accrue de ce matériaux renouvelables dans nos intérieurs. A travers ce projet, deux axes de recherche seront explorés : l’approche réactive et celle additive. Des retardateurs de flammes phosphorés seront synthétisés et leur efficacité Les deux approches pourront éventuellement être combinées afin d’optimiser les propriétés ignifugeantes. Au-delà de la caractérisation du comportement au feu, la durabilité et le maintien des propriétés mécaniques et optiques des revêtements seront également analysés.

Perron Fortin Catherine
catherine.perron-fortin.1@ulaval.ca
Supervision: Tatjana Stevanovic (Université Laval) and Julie Jean (co-supervision – Université Laval)

Développement d’un traitement de surface antibactérien basé sur l’utilisation d’extractibles forestiers, optimisé pour le papier tissu.

L’intérêt croissant pour des produits ayant des propriétés bactéricides ou bactériostatiques, autant dans les domaines médicales, cosmétiques, alimentaires, agricoles ainsi que dans le secteur des produits ménagers, ont fait croître la demande pour les molécules de synthèse aux propriétés antibactériennes, tels que le chlorure de benzalkonium et les nanoparticules d’argents. Ces molécules ont également fait une percé dans le secteur des papiers d’impression et papiers tissus, et leur utilisation serait en forte croissance depuis l’année 2020, entre autres à cause de l’éclosion de la COVID-19. L’objectif de la présente recherche est de développer un traitement de couchage entièrement naturel, c’est-à-dire ne relevant pas de la chimie de synthèse et minimisant l’utilisation de solvant néfaste pour la santé et l’environnement, afin de rendre bioactive la surface des papiers tissus destinés à l’essuyage des surfaces ou des mains. Les objectifs principaux du projet sont : 1) l’identification de substances ou d’extraits naturels aux propriétés désirées et la quantification de leur MIC (concentration minimale inhibitrice) et MBC (concentration bactéricide minimale) 2) l’incorporation des substances sélectionnées au traitement et l’optimisation rhéologique du traitement 3) l’évaluation du changement des propriétés bioactives et mécaniques du papier.
Les retombés attendues seraient principalement pour l’industrie forestière et papetière locale, dont des impacts positifs sur la chaîne de valorisation de la biomasse. À plus long terme, ce projet s’insère dans un esprit de réduction de l’utilisation des composés potentiellement écotoxiques dans les produits d’usage courant.

Piggot Navarrete Jeremy Michael
jeremy-michael.piggot-navarrete.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Energy efficiency considerations of the quality of prefabricated envelope systems

Prefabricated wooden panel envelope (PPEB) systems are constructed in controlled environments, which promises better working conditions and quality control compared to on-site construction. Therefore, their potential benefits in terms of energy efficiency for buildings can be assumed. However, potential heat loss at panel joints during on-site installation remains a concern. This project aims to evaluate the effects of the use of PPEBs on the hygrothermal and energy performance of buildings compared to traditional building envelope systems, with the focus on structural joints, considering current and future climate scenarios. Specific objectives include evaluating the hygrothermal performance of traditional on-site wood envelope systems, studying the performance of PPEBs to determine the added value of prefabrication, and analysing the energy performance in current and future climate scenarios to project the adaptability of these envelope systems to climate change. This project aims to document the added value of prefabricated wood envelopes compared to on-site construction.

Rasoarimanana Vololoniaina
vololoniaina.rasoarimanana.1@ulaval.ca
Supervision: Nancy Gélinas (Université Laval)

Rouleau Véronique
veronique.rouleau.2@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Christine Martineau (co-supervision – RNCan)

Stockage et stabilisation du carbone dans les sols en forêt boréale: Un outil de lutte aux changements climatiques.

L’objectif de mon projet est de mesurer l’impact des pratiques de récolte forestières utilisées au Québec sur les stocks et la stabilité du carbone (i.e., sa protection contre la décomposition par les microorganismes) dans les sols forestiers boréaux. Plus précisément, il cherche à déterminer s’il existe des cohortes de microorganismes associées à la stabilisation à long terme du carbone dans ces sols et à déterminer si les pratiques d’exploitation forestière affectent ces communautés. En bref, mon projet de recherche vise à répondre à la question : l’aménagement forestier actuellement pratiqué en forêt boréale québécoise a-t-il un impact sur le temps de résidence à long terme du carbone dans le sol et quels facteurs favorisent cette stabilisation à long terme (i.e., des millénaires) ?

Roy Sanjoy

sanjoy.roy.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval) and Frédérik Dylon (co-supervision – Université du Québec en Outaouais)

Les stratégies intelligentes face au climat peuvent-elles aider à atteindre la neutralité carbone dans les forêts boréales mixtes : modélisation de la dynamique du carbone dans la forêt de sapins et de bouleaux blancs dans le cadre de projections climatiques futures ?

L’objectif de la présente étude est de comparer le potentiel de séquestration et de stockage du carbone entre la pratique du maintien du cours normal des affaires (business-as-usual, BAU), c’est-à-dire la coupe totale, et les méthodes sylvicoles à couvert continu (avec différents régimes de récolte) dans la province de Québec, et d’évaluer les résultats en fonction de différentes projections de changement climatique (de léger à aigu). Le site choisi pour notre étude est la forêt mixte de sapin et de bouleau blanc de la Forêt Montmorency. Les objectifs spécifiques sont : 1) Paramétrage, calibration et validation du modèle HETEROFOR, un modèle basé sur les processus pour simuler le carbone 2) Observer le contraste dans la dynamique du carbone entre le BAU et les traitements sylvicoles à couvert continu (avec différentes intensités de récolte) dans les peuplements mixtes de sapin et de bouleau blanc sous une gamme de projections climatique 3) Modéliser le stockage du carbone dans les produits du bois résultant des opérations de récolte simulées, et comparer le potentiel combiné de séquestration et de stockage du carbone dans les écosystèmes et les produits du bois sous les scénarios de changements climatiques.

Sadaoui Amirouche
amirouche.sadaoui.1@ulaval.ca
Supervision: Christian Dagenais (Université Laval) and Pierre Blanchet (co-supervision – Université Laval)

Nouvelle approche pour classifier le degré de combustibilité des matériaux.

L’utilisation des matériaux dans un bâtiment est traditionnellement déterminée à partir de sa combustibilité et par son indice de propagation de la flamme. L’essai de propagation de la flamme ULC S102 a historiquement permis de réduire les risques via sa méthode de classification des matériaux. Cependant, cet essai ne fournit aucune information quantitative quant aux propriétés de combustion des matériaux, tel que le débit calorifique. Ce dernier est pourtant l’une des variables les plus importantes dans le développement d’un feu. Ainsi, une nouvelle approche serait préférable afin de revoir la classification des matériaux selon ULC S102 et selon ULC S135 (calorimètre à cône). L’objectif de ce projet est de développer une nouvelle approche de classification des matériaux basée sur les résultats d’essais de calorimètre à cône. Ces résultats peuvent par la suite être utilisés dans une modélisation numérique dans le cadre d’une conception en ingénierie de la sécurité incendie.

Soudani Imen
imen.soudani.1@ulaval.ca
Supervision: Xiaodang (Alice) Wang (Université Laval)

Caractérisation et modélisation d’une maison préfabriquée simple en panneaux sandwich iPanels.

Le bois est depuis longtemps considéré comme un matériau viable pour la construction en raison de nombreux facteurs, notamment sa flexibilité en matière de conception, son efficacité et son abordabilité, ce qui en fait un matériau particulièrement populaire pour les projets de construction. En utilisant davantage de matériaux de construction à base de bois, l’énergie incorporée peut être considérablement réduite par rapport au béton et à l’acier, qui nécessitent beaucoup plus de combustibles fossiles pour leur production.
L’objectif global de ce projet est de réduire la consommation d’énergie des maisons simples préfabriquées et d’améliorer le confort thermique des occupants de ce type de maisons. L’objectif principal de ce projet est d’utiliser les MCP pour améliorer les performances des maisons simples préfabriquées dans un environnement durable, fonctionnel et sain. Pour atteindre l’objectif principal, le projet poursuivra trois objectifs spécifiques : 1) développer de nouvelles conceptions d’enveloppes innovantes pour les maisons simples préfabriquées ; 2) tester et simuler les propriétés thermiques (consommation d’énergie) et le confort thermique de ces maisons simples préfabriquées qui utilisent certains MCP comme composants de l’enveloppe du bâtiment ; 3) identifier et développer des stratégies pour améliorer l’intégrité, les performances et la durabilité du système d’enveloppe de ces maisons simples préfabriquées.

Srour Nour
nour.srour.1@ulaval.ca
Supervision: Evelyne Thiffault (Université Laval)

Séquestration et stockage de carbone dans l’écosystème urbain: un outil pour lutter contre les changements climatiques.

L’objectif principal de mon projet de recherche est d’assurer une stratégie de séquestration du carbone en contexte routier pour lutter contre les changements climatiques et d’appliquer cette stratégie de séquestration à long terme pour compenser les émissions du secteur des transports au Québec. Un système de comptabilisation pour quantifier l’effet réel de la séquestration de carbone aux bordures des autoroutes sera élaboré. Ensuite, Une simulation de l’effet de différentes techniques de végétalisation/boisement dans les sites potentiels en contexte routier sera nécessaire pour déterminer, à long terme, la capacité de ces sites routiers à séquestrer de carbone dans la biomasse aérienne et souterraine. Finalement, analyser les fractions de carbone au bord des autoroutes pour de déterminer la capacité de stabilisation de carbone en contexte routier et pour établir les liens avec les propriétés de ces sols (contamination, présence de sels, etc.).

Théberge Delphine
delphine.theberge.1@ulaval.ca

Regard transdisciplinaire sur les pratiques d’intervention de santé en forêt.

Tran Thi Hang
thi-hang.tran.1@ulaval.ca
Supervision: Luca Sorelli (Université Laval) and David Conciatori (co-supervision – Université Laval)

Vakili seyed Saman
seyed-saman.vakili.1@ulaval.ca
Supervision : Véronic Landry (Université Laval)

Development of Formaldehyde-Free Biobased Adhesive using Tannins from the Boreal Forest.

In the wood industries, the adoption of formaldehyde-free adhesives enriched with tannin stands out as an environmentally conscious choice. Tannin extracted from the bark of boreal forest wood, in formaldehyde-free adhesives, offering a greener approach to wood bonding. The aim is to enhance wood adhesion and eliminate formaldehyde emissions, contributing to safer indoor environments. On the toxicity front, it is crucial to note that conventional formaldehyde-based adhesives can be harmful. Formaldehyde may cause skin, respiratory, and eye irritations. In concentrated forms, formaldehyde becomes highly toxic, posing risks if highly inhaled. By opting for formaldehyde-free adhesives with tannin, this project aims to improve product quality. It prioritizes the health and safety of those involved in activities related to the manufacturing and use of wood-based panels. This transition reflects a commitment to sustainability and underscores the significance of choosing adhesives that align with environmental and health considerations.

Voyer David
david.voyer.2@ulaval.ca
Direction : Alexis Achim (Université Laval)

La qualité et la structure des érablières nordiques contemporaine.
La coloration de coeur est un défaut qui affecte négativement la qualité esthétique de l’érable à sucre et réduit la valeur des produits sciés. Dans le domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau jaune, qui représente la limite nord des peuplements d’érables à sucre, la coloration de coeur semble être d’une plus grande importance que dans le domaine de l’érablière à bouleau jaune. Cela suscite des préoccupations parmi les forestiers quant à la gestion des peuplements d’érables à sucre à leur limite nordique. L’objectif de ce projet est d’étudier la relation entre la coloration de coeur, le climat, la croissance et l’âge d’érables à sucre. Les hypothèses de recherche sont : la coloration de cœur est plus fréquente chez les vieux arbres à faible croissance et présentant une prévalence plus élevée dans le domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau jaune. 

Yuki Hirano
yuki.hirano.1@ulaval.ca
Supervision: Tatjana Stevanovic (Université Laval) et Takashi Hosoya (co-supervision– Kyoto Prefectural University)

Chemical transformation of lignin by aerobic oxidation.

I am dedicated to leveraging wood as a sustainable alternative to fossil resources, focusing on producing vanillin from lignin, a major component of wood. My research particularly targets the conversion of conifer lignin into vanillin under alkaline conditions through oxidative degradation, a process highly valued in the chemical industry for creating fragrances and pharmaceutical ingredients. I aim to improve the yield in this process, addressing the challenge of low vanillin production rates through fundamental research on efficient generation mechanisms. At Laval University, my project builds on previous work with Japanese cedar to develop techniques for producing vanillin from Canadian conifer species, thereby exploring new potentials for wood use.

Zevallos Luna Mariel Alejandra
mariel-alejandra.zevallos-luna.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval)

Développement d’un bioproduit permettant le rétablissement des sites miniers.

 

Ait Benhamou Anass
anass.ait-benhamou.1@ulaval.ca
Supervision: Véronic Landry (Université Laval)

Development of low-formaldehyde emission biobased adhesives based on lignin.

The wood-based composite panel industry is an evolving sector that is constantly seeking to adapt to consumer needs and regulations on volatile organic compound (VOC) emissions. The industry is constantly evolving to meet the needs of consumers who want products that have a low environmental impact and are safe for their health. However, the adhesives used in the conception of these panels are made of synthetic resins and petro-based materials, including formaldehyde classified by the World Health Organization as carcinogenic for humans and animals.
Urea formaldehyde (UF) resins are the most widely used adhesives due to their low-cost raw materials, high reactivity, excellent adhesion to wood, etc. However, they have a disadvantage in that they can be used in a variety of applications. However, they have a disadvantage, related to the emission of VOCs and free formaldehyde in composite panels. This project aims to develop a biobased adhesive for the manufacture of particleboard, to enhance the physical and mechanical properties and resistance to moisture. Lignin, derived from byproducts of the paper industry, will be used as a substitute in UF resins. Two types of lignin will be studied in this project: kraft lignin and hydroxymethylated lignin (H-lignin). Modification (e.g., depolymerization) of lignin may also be considered to improve its reactivity to hardener. The performance of biobased adhesives will be compared to their petroleum-based counterparts.

Dadras Chomachayi Masoud
masoud.dadras-chomachayi.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Advances in Bioresource-Based Vapor Barrier Membranes for Enhanced Performance and Durability.

This project focuses on manufacturing vapor barrier membranes derived from bioresources as a sustainable alternative to conventional counterparts predominantly composed of fossil-based materials such as polyethylene and polypropylene. Installed on the warm side of building envelopes, these membranes regulate the transmission of water vapor through walls. In accordance with the National Building Code of Canada (NBC) 2005, the vapor permeance of a barrier membrane should not exceed 60 ng/Pa⋅s⋅m2 for indoor spaces maintained below 35% relative humidity. Traditional polyethylene vapor barriers, with low vapor permeance, can trap moisture during summer, leading to issues like moisture build-up, thermal inefficiency, and potential mold growth. New membranes must be permeable in summer, facilitating moisture escape, while offering the necessary strength and flexibility to accommodate building wall movements. Bioresources, including biopolymers, bio-based resins, and cellulose filaments, present viable options. Challenges include enhancing cellulose filament dispersibility, optimizing membrane flexibility due to inherent biopolymer brittleness, and improving overall material durability. These bioresource-based membranes aim to deliver sustainable performance, preventing moisture accumulation and enhancing the energy efficiency of buildings.

Felippe Silva João vitor
joao-vitor.felippe-silva@sbf.ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Evaluation of the bonding quality of Canadian hardwood structural composites.

Many Canadian hardwood species are ignored for construction as structural elements as they are considered unsuitable due to the heterogeneity of their structures and limited availability. Often neglected, these species could nevertheless be used for this purpose, which would help to enhance their economic potential. The objectives of the project are to develop an understanding of the bonding mechanism of different Canadian hardwoods with commercial adhesives and to apply this knowledge on the bonding of these species to produce engineered wood products (Glued laminated timber, Cross laminated timber and hybrids). It is expected to observe differences in performance between the species.

Gontero Romain
romain.gontero.1@ulaval.ca
Supervision: Luca Sorelli (Université Laval)

Nguyen Truong-Thanh
truong-thanh.nguyen.1@ulaval.ca
Supervision: Luca Sorelli (Université Laval)

Prise en compte du comportement à long terme dans la conception de structure composite bois-béton.

Les structures composites bois-béton (CBB) permettent de développer des planchers hautement efficaces en termes de performance mécanique, de coût et d’impacts environnementaux. La recherche sur ce type de structure est encore nouvelle et son potentiel de développement est donc très prometteur. Ce projet postdoctoral est la continuation du projet de doctorat de même auteur où le comportement à long terme de structure CBB sera recherché. Les structures composites bois-béton permettent d’achever le facteur d’élancement (c.-à-d.., le rapport entre la portée et l’épaisseur du plancher) très élevé (~35). Cependant, le comportement à long terme de ces structures est mal connu et peu de données expérimentales existent en littérature. La flèche à long terme joue un rôle important dans la conception de structure. Plusieurs facteurs influent sur ce comportement, tels que le fluage de matériaux, le durcissement et le retrait du béton, la variation environnementale, l’histoire de charge, l’utilisation d’étayage en phase de construction, etc. Ce projet vise à mettre en place une campagne d’essais multiéchelles (matériaux, connexion, plancher) pour fournir une base de données expérimentales des paramètres clés. Simultanément, les calculs théoriques seront développés et validés avec des résultats empiriques. Enfin, des analyses paramétriques seront réalisées pour évaluer l’influence de chaque paramètre ainsi que pour proposer des formules simplifiées et directives techniques pour les ingénieurs. Ce projet contribuera au nouveau code CSA-O86 et au Guide technique de FPInnovations pour améliorer la conception de structure CBB. Parallèlement, il pourra promouvoir le marché de construction en bois au Canada.

Parot Maxime
maxime.parot.1@ulaval.ca
Supervision: Alexis Achim (Université Laval)

Synthesis of a fire-extinguishing material based on cellulose filaments.

The aim of this project is to find an effective synthesis or formulation to create a fire extinguishing material based on cellulose filaments, a natural and renewable material. To achieve this, tests will be carried out combining cellulose filaments with environmentally-friendly products: phosphates and nitrates. These two compounds are known for their flame-retardant properties. Combined with a source of carbon, in this case cellulose filaments, the material formed will help to fight fire while bringing carbon, phosphorus and nitrogen to the soil, thus helping to regenerate natural soils after a fire.

Pépin Simon
simon.pepin.1@ulaval.ca
Supervision: Pierre Blanchet (Université Laval)

Optimisation d’un procédé de protection du bois.

Lorsqu’il est exposé à l’extérieur, le bois peut être dégradé par différents agents comme l’eau et les champignons. Plusieurs traitements existent pour diminuer leur action, mais ils sont parfois polluants et nécessitent des installations imposantes et coûteuses. Toutefois, un traitement développé au sein du CIRCERB permet d’introduire des pesticides peu toxiques dans le bois suite à un simple trempage, réduisant les besoins en équipement, en énergie et en produit chimiques. Ce traitement aqueux tire profit de la capacité d’oxydes d’amines tertiaires à solubiliser des pesticides organiques dans l’eau et à diffuser dans le bois pour faciliter leur imprégnation. Les oxydes d’amines améliorent également la stabilité dimensionnelle du bois traité et possèdent de bonnes propriétés antiseptiques, ce qui rend le traitement encore plus efficace contre la pourriture. À l’heure actuelle, le gain en stabilité dimensionnelle est assez faible, avec une réduction du gonflement de l’ordre de 25 à 30%. Le projet a pour objectif d’améliorer les performances du traitement afin de retarder l’apparition de craques suite à une exposition extérieure. L’aboutissement d’un tel traitement offrirait une façon facile, rapide et économique pour protéger le bois de construction, ce qui permettrait de développer de nouveaux marchés et d’améliorer les propriétés du bois là où il est déjà utilisé.

Tran Duc Ahn
duc-anh.tran.1@ulaval.ca

Supervision: Luca Sorelli (Université Laval)

M.Sc.

AFOUDA Apollinaire Cyr, Circuit de commercialisation et rentabilité des plantations de teck de l’Office National du Bois (ONAB): Cas de la Lama, Sud Bénin

AUDET-GIROUX Vanessa, La séquestration du carbone dans les écosystèmes de la forêt boréale selon les traitements sylvicoles

BÉLAND Mathieu, Analyse de rentabilité de la récolte de biomasse dégradée par les insectes pour la bioénergie

BÉLANGER Jean, Caractérisation des transferts hygrothermiques dans une enveloppe de bâtiment en bois par la résolution d’un problème inverse par l’optimisation des propriétés physiques des matériaux

BELEM Benido Claude Davy, Analyse des déterminants de l’adoption des bonnes pratiques de production de l’anacarde au Burkina Faso

BENGALI Marie Madeleine, Perceptions de l’agroforesterie par les paysans et paysannes du groupement mixte de Bissiga, dans la région du Plateau Central, au Burkina Faso

BEN MAHMOUD Basma, Analyse du potentiel du BIM dans la construction préfabriquée et élaboration d’un cadre d’implantation

BÉRUBÉ Marc-André, Optimisation des paramètres de polymérisation in situ d’un système glycérol/acide citrique et bois

BIGUÉ-PARÉ Alexandre, Amélioration des propriétés mécaniques de surface du bois par imprégnation sous vide en continu

BLANQUET DU CHAYLA Clément, Identification des contraintes réglementaires dans un contexte d’exportation sur les marchés de proximité

BLONDIN Frédéric, Caractérisation du risque incendie de la paille compressée comme isolant d’une structure en bois

BOUCHARD Raphaël, Comportement en traction longitudinale d’assemblages multi-tiges encollées dans le bois lamellé-collé

BRETON Charles, Évaluation des impacts environnementaux des bâtiments en bois : analyse du cycle de vie dynamique du carbone biogénique

CARON-ROUSSEAU Alexis, Optimisation d’un système à ossature légère

DÄNDLIKER Thomas, Optimisation de la densité de reboisement en fonction des grades de qualité des bois sciés

DE SERRES LAFONTAINE Célestin, Analyse de la qualité environnementale d’enveloppes de bâtiments biosourcées ou Analyse de la performance d’enveloppes de bâtiments biosourcées 

DESGAGNÉS-LEBEUF Alexandre, Outils de planification pour l’industrie de la construction : aperçu et système d’aide à la décision

DRISSEN-ROBERT Renaud, Développement d’une membrane pare-intempérie à fort contenu biosourcé – Fast-track admission to Ph.D

DUMONT Sébastien, Survie et croissance de la régénération dans un contexte d’envahissement par le hêtre et de pression de broutement en forêt tempérée nordique

DUPUIS Éloïse, Potentiel de conversion biochimique et thermochimique des bois feuillus dégradés

DUROCHER Claude, Les bois sans preneurs : un approvisionnement potentiel pour la bioénergie

FLORES Diego, Caractérisation de la performance au feu des adhésifs utilisés dans les assemblages à tiges collées d’une construction massive en bois

FRIAS DE ALBUQUERQUE Mariana, Étude paramétrique d’un procédé d’imprégnation des bois feuillus

FORTIN Claude, Approche de quantification et de récompense des bénéfices climatiques associés à un projet de séquestration de carbone en milieu forestier : implications pour le marché du carbone québécois

GIASSON Louis-Alexandre, Impact de stratégies d’aménagement sur les émissions de carbone en forêt boréale

GIROMPAIRE Luc, Dynamique incendie dans un compartiment en bois massif avec surfaces exposées – prédictions à l’aide d’un modèle analytique

GOUGE Daniel, Intégration de la récolte de biomasse forestière comme outil sylvicole dans les opérations forestières en forêt boréale affectée par la tordeuse des bourgeons de l’épinette

GREFFARD Laurence, Potentiel de terreaux de restauration à base de biochar, de cendre et de matières résiduelles fertilisantes pour la croissance d’Alnus incana ssp. rugosa et Calamagrostis canadensis : une stratégie de mise en végétation de rejets miniers

GUY-PLOURDE Samuel, Utilisation du lambris de bois en construction non résidentielle

HAREL Antoine, Modélisation à fine échelle de la dynamique saisonnière, intrasaisonnière et spatiale des flux de CO₂ des sols en sapinière boréale

JULIEN Étienne, Caractérisation et analyse du plan d’étanchéité du deuxième plan de protection par assemblage mécanique

LABRECQUE Nicolas, Conception d’un système structural permettant l’utilisation de l’ossature légère modulaire dans les bâtiments de grande hauteur

LACHANCE Emilie, Design of an automated production environment for the prefabrication of timber frame walls

LAFLÈCHE Samuel, Analyse des déterminants socioéconomiques de l’arboriculture fruitière dans la Menoua – Région de l’Ouest du Cameroun

LAMOTHE Serge, Développement d’un connecteur Rigide-Ductile-Économique pour dalles composites en bas lamellé-croisé et béton pour les bâtiments multiétages

LANDRY Gabriel, La coupe partielle comme outil de lutte et d’adaptation aux changements climatiques en forêt boréale

LARIVIÈRE-LAJOIE Rosaline, Considération environnementale de l’enveloppe du bâtiment dans des projets en bois : approche ACV

LEDUC Florence, Impact des changements climatiques sur la croissance des espèces forestières commerciales en Nouvelle-Écosse – Fast-track admission to Ph.D

LAVERDURE Marie-Eve, Caractérisation du comportement des assemblages à tiges collées dans bois lamellé croisé

LESSARD Yannick, Évaluation critique de la performance environnementale des certifications pour les bâtiments suivant une analyse du cycle de vie

LÉTOURNEAU-GAGNON Mathieu, Performance au feu des vis auto-taraudeuses dans les bâtiments en bois de grande hauteur

MARTIN Ulysse, Spécificités physique et enjeux de la performance énergétique des CLT en milieux nordique

MEINSOHN Thiébaud, Caractérisation des lignines d’érable rouge et d’érable à sucre pour la formulation d’adhésifs

MORIN-BERNARD Alexandre, Faisabilité technique d’un bois lamellé-collé composé d’espèces feuillues du nord-est de l’Amérique du Nord

NAUD Nicolas, Développement des structures composites bois-béton avec emphase sur le comportement de la connexion

ORLIK Benjamin, Intégration de l’effet de l’albédo dans l’évaluation du rôle potentiel des forêts dans la lutte contre les changements climatiques

PARADIS Laurence, Comparaison du bilan de carbone et du potentiel d’atténuation des changements climatiques de stratégies d’aménagement forestier dans la sapinière boréale du Québec (Canada)

PÉPIN Simon, Développement et caractérisation d’un traitement de barrière pénétrante pour la protection du bois – Fast-track admission to Ph.D.

PERRON-FORTIN Catherine, Extraction à l’eau sous-critique des résidus de sciage du bois d’épinette noire : isolement d’hémicelluloses solubles par ultrafiltration et étude de leur métabolisation par un microbiote intestinal simplifié

PICHETTE Gabrielle, Contribution des déclarations environnementales de produits pour une conception durable

PIQUE Laurie, L’impact environnemental des toitures végétalisées en conditions nordiques : approche de l’analyse du cycle de vie

POULIOT Raphaël, L’influence du contexte biophysique sur l’intensité d’aménagement des forêts privées

RHEAULT Karelle, Influence du génotype du peuplier sur les communautés microbiennes de sa rhizosphère dans un contexte de restauration des sites miniers

ROUDI Jean, Développement d’un mélange d’hydro-ensemencement herbacé pour la phytorestauration de résidus miniers aurifères

ROYAL Sébastien, A technical and strategic mapping on home warranty programs for new residential constructions

SANSCARTIER PILON Dominic, Développement d’un système de résistance aux forces sismiques en panneaux de bois massif pour des bâtiments multi-étagés

SEGOVIA ABANTO Franz, Comportement mécanique du bois d’érable à sucre en conditions d’humidité relative constantes et variables

ST-JEAN Émilie, Dynamique de succession forestière dans les forêts feuillues nordiques après coupes partielles réalisées dans un contexte industriel

THIBAULT Mélina, Évaluation de la pertinence des plantations sur friches agricoles en Abitibi-Ouest dans le contexte de lutte contre les changements climatiques

TOLSZCZUK-LECLERC Zoé, De la conception à la préfabrication numérique 3D en CLT

TREMBLAY Pierre-Yves, Effets des pratiques de remise en production des sites dans la région des sables bitumineux sur la croissance du peuplier et de l’épinette blanche

TREMBLAY-AUCLAIR Jean-Philippe, Développement d’une méthode de calcul parasismique pour les bâtiments multiétagés à ossature légère en bois

VOYER David, La qualité et la structure des érablières nordiques contemporaine – Fast-track admission to Ph.D.

XIN Zhanwen, Conception des planchers composites bois-béton avec connecteur ductiles et comportement au jeune âge

Ph.D.

ALIPRAJA Irsan, Optimisation des procédés de mis en copeaux

ASMARA Degi Harja, Agroforestry on post-mining restoration : a challenge beyond plant mixture systems

AUCLAIR Nicolas, Développement et amélioration d’un polymère issu de la biomasse et provenant en partie du bois

BENOÎT Nathalie, Mechanical recycling of high density polyethylene/flax fiber composites

BERNARD Anne, Démystifier la gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT) au Québec, un acteur à la fois

BHATTA Sagar, Développement d’ingrédients alimentaires à partir d’érables

BLANCHET Jean-François, Variation du profil de densité pour des structures sandwich de mousse et particules de caoutchouc/bois

BOURSCHEID Beatriz Cleide, Impacts de la vitesse de coupe et du patron de débitage sur la performance des équarrisseuses-fragmenteuses

BOUSSADIA Bochra Hayat, Résistance aux charges sismiques des assemblages par tiges collées

CALVEZ Ingrid, Stratégies de modification de la brillance des revêtements photopolymérisables à haute teneur en solides

COGULET Antoine, Caractérisation des mécanismes naturels de vieillissement de lambris de bâtiments en bois

CÔTÉ Sylvie, Caractérisation des impacts sur les écosystèmes, de l’utilisation des terres associées à la foresterie

DAASSI Rodrigue, Étude des lignines des bois raméaux fragmentés des essences tropicales Gmelina arborea et Sarcocephalus latifolius et de leur devenir dans les sols agricoles au Bénin : effets sur l’aggradation des sols traités et l’amélioration de la production agricole

DADRAS CHOMACHAYI Masoud, Développement d’une membrane biosourcée pour l’enveloppe du bâtiment

DAGHER Roberta, Coloration du bois par des solutions aqueuses de sels de métaux : étude des facteurs influençant le développement de la couleur et son impact sur l’apparence finale et le vieillissement du bois

DJOUSSE KANOUO Boris Merlain, Production et utilisation du biochar pour la restauration des sols rouges lessivés tropicaux

ELLOUMI Imen, Étude des effets de la température et de la teneur en humidité du bois sur la performance des équarrisseuses-fragmenteuses

ESSOUA ESSOUA Gatien Geraud, Développement d’une stratégie de modification du bois afin de limiter les variations dimensionnelles du produit lambris dans un contexte éco-responsable

FAPA NANFACK Rodrigue, Gouvernance des Forêts Communautaires du Cameroun pour une commercialisation légale du bois vers l’Union Européenne: Cas de la région de l’Est

FRANCEZON Nellie, Valorisation de l’écorce de Picea mariana par la production d’extraits naturels : les extraits aqueux et l’huile essentielle

FRECH-BARONET Jessy, Multi-scale characterization and modelling of the long-term deflection of concrete structures

FU Qilan, Comportement physique, chimique et mécanique du bois suite à la compression sous l’effet de la chaleur et de l’humidité

GEOFFROY Thibaud, Valorisation de l’écorce d’érable rouge et d’érable à sucre : optimisation de la production d’extraits à l’eau chaude et caractérisation de leur potentiel antioxydant

GERZHOVA Nataliia, Caractérisation et analyse des risques incendie dans les toitures végétalisées

GONTERO Romain, Modélisation du comportement mécanique des structures en bétons fibrés à ultra-hautes performances

GOSSELIN Annie, Marchés et modèles d’affaires : construction non-résidentielle structurale en bois

HASSEGAWA Mariana, Restoration of the hardwood forest : a profitability approach

HEAD Marieke, Amélioration de la prise en compte du carbone biogénique dans les ACV des bâtiments

HEIDARI Majid, Improvement of cutting tool life for the primary transformation of wood

HERMANN Aurélien, Développement d’un système de finition polymérisable aux UV super performant

KASANGANA Pierre Betu, Recherche des molécules bioactives antidiabétiques dans les extraits d’écorces de racines de Myrianthus arboreus

KHARRAT Wassim, Amélioration de l’écorçage à anneau de deux espèces du Québec

LALIBERTÉ François, La planification de l’approvisionnement en matière ligneuse en forêt publique québécoise : alignement des objectifs et capacités

LAURENT Achille Benjamin, Développement d’un modèle d’aide à la décision basé sur l’optimisation multicritère, intégrant l’analyse de cycle de vie conséquentielle : application à une entreprise forestière

LOCOH Ayaovi, Étude de la chaîne de valeur de bioénergie forestière dans le contexte de la lutte aux changements climatiques au Québec

MATHIS Damien, Développement de nouveaux matériaux de haute inertie thermique à base de bois et matériaux à changement de phase biosourcés

MBAGOU Jean Bosco, Variabilité intra-arbre des propriétés physico-mécaniques et chimiques du “Tessmania africana” en provenance du Gabon

MBOUYEM YIMMOU Bob, Ondulations de surfaces de revêtement sur des placages de bois dans des avions : compréhension du problème

MEDA Naamwin-So-Bâwfu Romaric, Potentiel de valorisation d’extraits bioactifs issus de bourgeons d’érable à sucre et d’érable rouge

MÉNARD Isabelle, Évaluation du potentiel d’atténuation des changements climatiques à la suite du boisement et du reboisement de territoires improductifs 

MIRZAKOUCHAKSHIRAZI Hamidreza, Improvement of the performances of circular saws used in the first transformation of wood by optimizing their microstructure through cross-rolling and austempering-tempering 

MOREAU Guillaume, Évaluation du potentiel de croissance des arbres feuillus et de leur sensibilité aux conditions climatiques

MOREAU Lucas, Évaluation du potentiel d’atténuation du secteur forestier québécois dans la lutte contre les changements climatiques

MORIN-BERNARD Alexandre, Characterising non-stand replacing disturbances and predicting growth rates of Canadian forests using satellite imagery 

MOTTOUL Marie, Développement de revêtements auto-réparateurs à base d’eau pour les produits du bois d’intérieur

NGUYEN Truong-Thanh, Conception de poutres composites Bois-Béton avec emphase sur le comportement au jeune âge et l’utilisation des planchers CLT-BFUP

ONDO NDONG Lambert, Identification et classement des critères déterminant la qualité des grumes d’okoumé par une étude de la productivité en sciage

PAES TORQUATO Luciane, Modélisation de la stabilité dimensionnelle et des propriétés mécaniques du bois d’épinette noire

PAQUET Chloé, Développement de revêtements polymérisés aux UV autoréparateurs pour la finition des produits d’apparence en bois

PAROT Maxime, Étude des lignines organosolv issues de l’épinette noire, comme précurseurs de fibres de carbone biosourcées

PÉPIN Simon, Protection du bois par barrière pénétrante – Stratégie multifonctionnelle

PICARD Laurence, Développement d’une gamme de connecteurs universels pour l’industrie de la construction industrialisée

QUÉANT Caroline, Systèmes de protection de nouvelle génération contre les UV

RASHIDIJOUYBARI Iman, Analyse génétique quantitative des propriétés physiques et mécaniques du bois de l’épinette blanche (Picea glauca [Moench] Voss))

REBOLLEDO-VALENZUELA Pamela, Détermination des phénomènes de transfert dans les ébauches de fibres de bois

ROBLES BARRETO Flor de Maria, Représentation de la chaîne de valeur des produits du bois comme un système économique dynamique

ROQUE UGULINO DE OLIVEIRA Bruna, Caractérisation de l’adhésion bois-écorce des espèces du Québec pour le bois d’œuvre

ROSERO ALVARADO Jedi, Étude de l’effet d’un traitement ignifuge et de l’orientation du fil du bois sur la formation de la pelure d’orange des panneaux sandwich décoratifs

ROBERTO CABRAL Matheus, Utilisation de l’analyse multicritère comme outil stratégique de choix des matériaux en construction usinée

ROUSSEL Jean-Romain, Quantification théorique des effets du paramétrage du système d’acquisition sur les variables descriptives du nuage de points LiDAR

SEGOVIA ABANTO Franz, Développement d’un matériau composite à base de bois laminé avec alliage d’aluminium

SHUKU Nicolas Onemba, Contribution à la durabilité de la gestion de la biomasse solide en République Démocratique du Congo

SORO André, Évaluation des effets des conditions environnementales sur les propriétés du bois et leur contrôle génétique chez l’épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss)

SOULA Marie, Développement de traitements du bois ignifugeants pour le bois d’intérieur

TORKGHASHGHAEI Maryam, Improvement of wear resistance of circular saws used in primary wood processing

Tran Duc Ahn, Prise en compte de la distribution de fibres et analyse du comportement mécanique des bétons fibrés à ultra hautes performances (BFUP) à bas contenu de ciment pour applications architecturales

TRIQUET Juliette, Développement et caractérisation d’un matériau en bois densifié en surface par imprégnation de monomères acrylates et polymérisation in-situ par faisceaux d’électrons

VERDET Mathieu, Étude du comportement à long terme de systèmes d’assemblages par goujons collés en conditions climatiques variables

VU Viet-Ahn, Matériau composite à base de bois et liant inorganique contribuant au confort thermique des bâtiments

WALDRON Kaysandra, Dynamique du chablis en forêt boréale irrégulière et aménagement écosystémique

WELLENREITER Paul, Amélioration des conditions de coupe du bois d’érable à sucre et d’épinette noire en rabotage hélicoïdal

ZHUANG Biaorong, Utilisation du bois de résineux pour la production de panneaux OSB

Posdoctoral fellows

BARRETTE Julie, Utilisation des arbres mal aimés pour la production de produits à valeur énergétique

BERNARD Anne, Les pratiques sylvicoles au rythme des changements globaux : un défi de politiques publiques

CABRAL Matheus Roberto, Analytical Hierarchical Process as a Multicriteria Decision Tool in Material Selection for Prefabricated Wood Buildings

DAASSI Rodrigue, Production et caractérisation des nanoparticules de lignines de la balle de riz et de la paille de blé

DAGHER Roberta, Évaluation des traitements ignifugeants sur différentes espèces de bois canadiennes

HASSEGAWA Mariana, Spruce-Up : Génomique avancée de l’épinette pour les forêts productives et résilientes

HERMANN Aurélien, Développement de systèmes de coloration innovants pour les surfaces de produits d’apparence en bois

HERMANN Aurélien, Développement de solutions innovantes pour la caractérisation de papiers antidérapants

LAKHDHAR Ichrak, Chaines d’approvisionnement durables en biomasse forestière pour une bioraffinerie

KASANGANA Pierre Betu, Valorisation de l’écorce de l’érable à sucre

NAKANISHI Erika Yukari, Développement de méthodologies pour évaluer l’impact du choix des matériaux sur la santé des occupants

PEREZ Cédric, Wood Building Construction: Trends and Opportunities in Structural and Envelope Systems

RASHIDIJOUYBARI Iman, Développement d’un papier hygiénique antibactérien/viral

ROUSSEL Jean-Romain, Vectorial and topologically valid segmentation of forestry road networks from ALS data

SHINDE Kiran, Développement de revêtements antiviraux à double mode d’action contre la COVID-19

VANSLAMBROUCK Stéphanie, Étude de systèmes à une ou deux composantes comme résine d’imprégnation

WALDRON Kaysandra, Liens entre les propriétés du bois, le temps depuis feu et la structure du peuplement en forêt boréale

WINNINGER Jérémy, Développement d’agents de remplissage à polymérisation rapide pour la rectification des défauts du bois